Catégorie : Classé X

Baise-en-ville [bèzâvil]

Fig. A. Homme du bourg.

[bèzâvil] (n. comp. MAROQ.)
Entre Front Populaire, affaire Stavisky, ligues d’extrême droite et crise économique, les années 30 qui succèdent aux années folles (Joséphine Baker, La Closerie des Lilas, Montparnasse, Montmartre…) vont faire monter la pression.

Avoir l’aiguille à midi [avwar léɡÿij a midi]

Fig. A. Un peu avant midi.

[avwar léɡÿij a midi] (loc. hora. HORLOG.)
La pendule de l’entrée s’est arrêtée sur midi à ce moment très précis où tu m’as dit je vais partir (et puis tu es partie, j’ai cherché le repos, j’ai vécu comme un robot, mais aucune autre n’est venue remonter ma vie) nous chantait le poète populaire des années surannées en faisant des petits pas avant-arrière et des moulinets avec les bras.

C’était chez Maritie et Gilbert Carpentier mais c’est une autre histoire.

Ne pas se fouler la verge [ne pa se fulé la vèrZ]

Fig. A. Branleurs.

[ne pa se fulé la vèrZ] (loc. verb. GLAND.)
L‘effort structurant comme valeur ces temps désormais surannés, la critique acerbe de celui n’en fournissant aucun fut pourvoyeuse de nombreuses expressions plus ou moins imagées.

Triturons ci-après celle qui porte aux nues celui qui n’en fiche pas une rame (ou n’en branle pas une comme on dit grossièrement).

L’abbaye des s’offre-à-tous [labéi dé sòfreatu]

Fig. A. Henri de Toulouse-Lautrec, Salon de la rue des Moulins.

[labéi dé sòfreatu] (n. com. BORD.)
L‘ordre monastique de Cluny créé au Xᵉ siècle fut à l’origine du nom d’abbaye. Il est donc évident que l’abbaye de s’offre-à-tous ci-dessous définie ne peut avoir existé avant; en tant qu’expression s’entend, car en tant que lieu l’abbaye de s’offre-à-tous existe depuis toujours puisqu’on y exerce le plus vieux métier du monde.

Passer le pont de Gournay [pasé le pô de ɡurnè]

Fig. A. Incitation publicitaire à passer le pont de Gournay.

[pasé le pô de ɡurnè] (loc. verb. STUPR.)
En toute époque la décence a des bornes. Celles de la dionysiaque Grèce antique ou de la décadence romaine ne sont pas les mêmes que celles des années flower power, et elles évolueront sensiblement au cours des onze siècles d’existence de l’abbaye de Chelles (657-1790) qui sera par ailleurs l’un des lieux en créant la mesure.

Frère Jacques [frèr Zak]

Fig. A. Première partition manuscrite de frère Jacques.

[frèr Zak] (n. pr. SEX.)
Selon une étude menée par le Dictionnaire raisonné des mots surannés et expressions désuètes, et ce bien que les preuves écrites de la thèse osée que nous avançons ci-dessous soient minces, il est plus que vraisemblable que frère Jacques fut un jour synonyme de Popaul.