Catégorie : Classé X

Bite à Jean-Pierre [bit a Zanpjèr]

Fig. A. Jean-Pierre. Circa 1968.

[bit a Zanpjèr] (arg. polic. MATR.)

LES CHAGRINS y verront un symbole érigé en hommage à la virilité supposée nécessaire au maintien de l’ordre républicain.

Faire la bête à deux dos [fèr la bèt a dö do]

Faire la bête à deux dos

Fig. A. Homme montant une bête à deux dos.

[fèr la bèt a dö do] (loc. animal. SEX.)

Dro-ma-daire : une bosse. Cha-meau : deux bosses.

Ainsi débute pour celui que la langue française chahutera au quotidien avec ses chausse-trappes et ses faux amis, l’apprentissage des choses de la vie.

Bouffer sur les couilles à Jules [bufé syr lé kuj a Zyl]

Bouffer sur les couilles à Jules

Fig. A. À table !

[bufé syr lé kuj a Zyl] (loc. jeû. CUIS.)

Le nyotaimori (女体盛り) ou « présentation sur le corps » d’une femme qui consiste à se sustenter de sushis ou sashimis servis sur une geisha nue était vraisemblablement inconnu des créateurs de bouffer sur les couilles à Jules. 

Proposer la botte [pròpozé la bòt]

Proposer la botte

Fig. A. Femmes à bottes. Circa 1965.

[pròpozé la bòt] (loc. libid. ESCRI.)

Du bruit que font celles des barbares marchant au pas de l’oie à celles de foin au cœur desquelles il est pour le moins agréable de faire la sieste en passant par celles de sept lieues, les bottes occupent une place de choix dans le bréviaire suranné.

Avoir su** un clown [avwar sy** û klun]

Fig. A. Un suceur de clown. Collec. musée du rire.

[avwar sy** û klun] (loc. humor. FELLA.)

Le bon mot qui déclenchera dans l’auditoire sourire goguenard voire hilarité entraînant irrépressible envie de soulager sa vessie n’est pas chose aisée à délivrer.