Haut les mains, peau d’lapin [o lé mê, po dlapê]

Fig. A. Monmon, gang des Lyonnais. Archives SRPJ.

[o lé mê, po dlapê] (compt. HOLD-UP)
Ni armes, ni violence et sans haine¹. Même si les malfrats surannés demeurent des malfrats, un soupçon de lettres a bâti des légendes plus sûres que les modestes et modernes nique les keufs peinturlurés eux aussi par des gangsters rêvant de casse du siècle.

Il nous faut préciser que l’Éducation Nationale prenait particulièrement à cœur de former ses enfants, dussent-ils finir truands. En leur apprenant à lire grâce aux aventures de Daniel et Valérie d’une part et en leur enseignant des comptines susceptibles de leur servir dans le cadre d’un hold-up d’autre part.

Avoir ses lettres de Cracovie [avwar sé lètre de krakòvi]

Fig. A. Le dragon du Wawel, Cracovie.

[avwar sé lètre de krakòvi] (loc. verb. KRAKÓW)
Le fourbe, le félon, le menteur existe depuis la nuit des temps¹. S’il s’épanouit particulièrement bien dans la modernité et ses diverses formes (l’entreprise par exemple, mais ceci est une autre histoire), le tartufe trompeur était aussi présent au temps dit suranné, et possédait ainsi une bien (trop) belle expression pour faire sa description.

Sintony [sêtòni]

Fig. A. Sintony, parfume partout.

[sêtòni] (marq. dép. CŒUR)
Les années surannées ont une odeur. Peu importe que ce soit celle de la colle Cléopâtre, de la pluie d’orage sur les pins de l’île d’Oléron, de la sciure dans l’atelier de grand-père, la mémoire est inusable de ce côté : tout suranné qu’il soit, un parfum n’est jamais oublié. Jamais.

Fée Électricité [fé élèktrisité]

Fig. A. L’ampoule qui tua Claude François. Archives Préf. Police.

[fé élèktrisité] (n. fém. CLOCLO)
Carabosse, Clochette, Morgane et Mélusine étaient des fées de caractère. Charmeuses et capricieuses, elles envoûtaient les hommes, vils gueux et chevaliers, sans jamais pour autant se donner totalement.

En cette Exposition universelle de 1900, c’est pourtant à une autre qu’on érige un palais merveilleux, en plein Champ-de-Mars…