Pince à sucre [pês a sykr]

Fig. A. Pince à sucre à pattes de griffon.

[pês a sykr] (ustens. tabl. SUCR.)
Au cœur du service de table à la française il est une hiérarchie entre les quatre couverts (couteau, fourchette, cuillère à soupe et cuiller à café), les verres et les assiettes, et la myriade des autres ustensiles : de la base à l’accessoire.

Ne pas être rendu à Loches [ne pa ètre rãdy a lòS]

Fig. A. Loches. D943.

[ne pa ètre rãdy a lòS] (loc. verb. DISTAN.)
« Ville d’art et d’histoire, classée parmi les Plus Beaux Détours de France, Loches possède une étonnante richesse patrimoniale qui fait d’elle une cité médiévale d’exception au cœur des Châteaux de la Loire bla-bla-bla, bla-bla-bla » nous serine l’édile¹, en bon VRP de sa localité.

Entendre le tu autem [ãtãdre le ty otèm]

Fig. A. « Il paraît que… Enfin, vous voyez ce que je veux dire… »

[ãtãdre le ty otèm] (loc. fra. lat. SECR.)
Ah qu’ils étaient exigeants ces temps de la langue surannée : non seulement il fallait parler le latin et donc travailler à l’école, mais en plus avoir l’ouïe fine (sans pour autant écouter ce que disaient les grands sur Pompidou ou Georges Marchais). Une vraie gageure.

Agacer le sous-préfet [aɡasé le supréfè]

Fig. Affection du poignet causée par un agacement excessif du sous-préfet. Fac. médec. Paris.

[aɡasé le supréfè] (loc. verb. HAUT-FONCT.)
Les rédacteurs du décret no 64-260 du 14 mars 1964 portant statut des sous-préfets n’ont pas pensé à tout.

Pourtant les vingt neuf articles ont été rédigés sur le rapport du Premier ministre, du ministre d’État chargé de la réforme administrative, du ministre de l’intérieur, du ministre des finances et des affaires économiques et du secrétaire d’État au budget.

Prendre Gautier pour Garguille [prâdre ɡotjé pur ɡarɡij]

Fig. A. Janus prenant Gautier pour Garguille.

[prâdre ɡotjé pur ɡarɡij] (loc. verb. ART.)
L‘équivoque est une si grande subtilité du discours et du raisonnement qu’elle ne pouvait se contenter de son origine latine aequivocus pour toute explication. Comme elle est double interprétation possible, elle a trouvé en Hugues Guéru, dit Fléchelles, le moyen de s’exprimer. Suivez le guide pour plus d’explications.

ASPTT [aèspétété]

Fig. A. Adhérent ASPTT en position n°3.

[aèspétété] (sig. P&T)
Mens sana in corpore sano répètaient jusqu’à plus soif les sages des temps sentencieux qui gravaient dans le marbre leurs maximes solennelles¹. Et si pour l’esprit sain il y a l’école et ses barbacoles, force est de constater que le corps n’y est guère cultivé (à tel point que « L’essentiel c’est de participer » deviendra la maxime du sport français, mais ceci est une autre histoire).