Sirop de grenouille [siro de ɡrenuj]

Sirop de grenouille

Fig. A. Vendeur ambulant de sirop de grenouille. Musée de l’O.

[siro de ɡrenuj] (n. comp. AQU.)
SYN. Sirop de baromètre.
Issu des chamailleries entre Plantagenêts et Capétiens qui occupèrent les armées de la perfide Albion et les nôtres pendant quelques années, le surnom de froggies, pour mangeurs de grenouilles, marque tout le dégoût de la perfide Albion pour l’art culinaire de nos provinces.S’il venait en plus à apprendre que lorsqu’il boit de l’eau claire c’est en réalité du sirop de grenouille qui l’abreuve, l’Anglois pourrait-il s’en remettre ? Il est probable que non.

Quand ils débarquent, les Anglais n’imaginent pas un instant qu’en plus d’être des frog-eaters leurs meilleurs ennemis sont aussi des frog-drinkers. En effet le sirop de grenouille est servi sur toute table d’ici, gratuitement qui plus est s’il se trouve en carafe. 66% des Français boivent tous les jours de l’eau du robinet (47% de l’eau en bouteille), preuve s’il en fallait de l’importance du sirop de grenouille dans un pays qui ne renie pas pour autant son art viticole.

Le sirop de grenouille s’accorde volontiers avec une cuillère de sucre pour réparer tout bobo contracté pendant un match de foot à la récré, après une chute de balançoire ou un gadin vélocipédique. Il est plus que probable que c’est à cette fonction placebo qu’il doive sa dénomination, du sucre et de l’eau n’ayant jamais soigné personne alors que tout un chacun connaît les effets quasi miraculeux du sirop de grenouille sucré. Pour peu qu’il soit versé dans un verre à moutarde décoré Goldorak, c’est la guérison garantie.

Avec un Perniflard ou un Ricmuche, le sirop de grenouille bien frais humectera comme il le faut l’anis et ses complices et apaisera là aussi d’autres bobos (ceux de l’âme) au moins pour un instant. Sans guérison cependant… C’est d’ailleurs ce qui coûtera sa place dans le vocabulaire commun et fera rejoindre le suranné au sirop de grenouille.

En devenant adulte le buveur s’est aperçu qu’il ne s’agissait que de l’eau, claire et pure certes mais sans vertus thaumaturges.

Ce n’est pas si grave, on se marrait bien quand on commandait à mamie un sirop de grenouille grenadine, avec deux glaçons et une paille s’il-te-plaît.

Laisser un commentaire