Faire un trou à la lune [fèr ê tru a la lyn]

Fig. A. Georges Méliès faisant un trou à la lune.

[fèr ê tru a la lyn] (loc. verb. CAPIT.)
Apollo 11 : le 21 juillet 1969 Neil Alden Armstrong est officiellement le premier être humain à fouler de son pied le satellite naturel de la Terre. C’est un petit pas pour un homme, un pas de géant pour l’humanité selon la ritournelle consacrée, et ça laissera une très photogénique trace de pas sur le sable gris de la lune.

Bien avant que le tsar (comme l’appelait la Pravda) ne vienne troubler de son auguste pied l’ordonnancement caillouteux de l’astre mielleux¹, d’autres hommes l’avait largement outragé allant jusqu’à faire un trou à la lune comme le proposait le langage suranné.

Faire un trou à la lune est créé par l’histoire du capitalisme, système économique qui s’installe en Europe au XVIᵉ siècle et qui deviendra dominant malgré quelques tentatives plus ou moins réussies de le concurrencer (mais ceci est une autre histoire), et traduit une cavale soudaine suite à l’aboutissement malheureux d’une aventure de recherche du profit maximal. Celui qui fait faillite et joue la fille de l’air fait un trou à la lune.

Il est probable que l’expression trouve son explication dans la traditionnelle date de paiement des contrats fixée à la lune d’avant Pâques (au XVIᵉ siècle), les débiteurs en déconfiture préférant la fuite au pilori, choisissant de laisser béant le trou fait dans la caisse. Cette thèse est par ailleurs nettement plus acceptable que celle consistant à démontrer que ne pas rembourser une dette se dit aussi mettre une carotte, à vous de deviner où pourrait bien se loger la carotte… mais la lune² semble être une destination probable. Certes cette argumentation plausible suffirait amplement à éclairer faire un trou à la lune mais son caractère outrancier nous oblige à la passer sous silence, bien que…

Ce faisant, le banquier moderne et policé ne saurait employer faire un trou à la lune dans son langage quotidien; ce très respectable créancier a donc passé par pertes et profits surannés faire un trou à la lune, lui préférant la banqueroute ou faillite frauduleuse qui sonnent plus techniques et un peu moins poètes. Le banquier n’aime pas les poètes.

Le 21 juillet 1969, vingt minutes après son camarade de chambrée, Buzz Aldrin fait ses premiers pas sur la lune et un trou pour y planter le drapeau des États-Unis d’Amérique : l’expression faire un trou à la lune s’affiche sur les écrans du monde entier mais nul n’y prête vraiment attention. Paradoxe suprême : en devenant d’actualité elle file au suranné.

¹Lune de miel.
²La lune du créancier bien entendu.

Laisser un commentaire