Faire la bête à deux dos [fèr la bèt a dö do]

Faire la bête à deux dos

Fig. A. Homme montant une bête à deux dos.

[fèr la bèt a dö do] (loc. animal. SEX.)
Dro-ma-daire : une bosse. Cha-meau : deux bosses.

Ainsi débute pour celui que la langue française chahutera au quotidien avec ses chausse-trappes et ses faux amis, l’apprentissage des choses de la vie.

Être dur de la feuille [ètre dyr de la fëj]

Être dur de la feuille

Fig. A. Un homme dur de la feuille (de vigne).

[ètre dyr de la fëj] (loc. bibl.-acoust. SURDI.)
C‘EST UN COMBAT SANS MERCI qui a longtemps opposé deux courants sur la nature de l’expression être dur de la feuille. Et, pour une fois, ce n’est pas celui tenant des principes de la puissante église romaine qui l’a emporté, cas suffisamment rare pour être signalé ici.

Quiz Suranné spécial cinéma [kiz]

C’est bien beau de citer les Tontons flingueurs ou de hurler j’veux deux mille francs nom de Dieu Jambier à trois heures du matin ! Ça ne fait pas de toi un vrai cinéphile suranné.

Pour savoir si tu en es un, réponds à ces dix questions truffées de pièges. Gagneras-tu 1 Bon Point Mot Suranné ?

Être chichi-pompon [ètre SiSipôpô]

Être chichi-pompon

Fig. A. Marie-Chantal du Snob.

[ètre SiSipôpô] (loc. snob. OH !)
Si les manières sont louées dans les temps surannés lorsqu’elles s’avèrent bonnes, elles peuvent aussi se retrouver gaussées quand elles sont faites.

Ne pas nous rendre le Congo [ne pa nu râdre le kôɡɔ]

Ne pas nous rendre le Congo

Fig. A. Henry Morton Stanley, l’air nostalgique.

[ne pa nu râdre le kôɡɔ] (loc. belg. COLON.)

S‘il ne fait aucun doute pour les spécialistes que l’outre-Quiévrain possède un caractère suranné en sus de son surréalisme patenté, il peut s’avérer ardu de démêler dans le langage ce qui relève de l’usage de l’une ou l’autre de ces deux caractéristiques.