À la revoyure [a la ʁəvwajyʁ]

Fig. A. Au Père Tranquille. Paris XIVe.

[a la ʁəvwajyʁ] (exp. FAM.)
Il y a de la gouaille, du poulbot, dans un “À la revoyure lancé à la cantonade. J’aime bien son aspect rocailleux et respectueux à la fois. C’est un peut-être, un espoir, un rêve d’une prochaine rencontre qui se fera si tout va bien, si le destin le veut.
On le balance en quittant le bar des copains, la partie de pétanque, le baloche du samedi soir. Oui, il y a du Gavroche là dedans.

À la revoyure les aminches !

  2 comments for “À la revoyure [a la ʁəvwajyʁ]

  1. Chambaron
    19 septembre 2018 at 10:59

    Le mot a quitté le monde du titi parisien pour s’installer aussi dans le langage syndical institutionnel : pas de négociation avec le patronat qui ne s’achève par sa « clause de revoyure » qui précise comment et quand on s’attachera à refaire tout ce que l’on vient de décider avec tant de sueur…

  2. 8 juin 2019 at 13:43

Laisser un commentaire