Panier porte-bouteilles Gilac [panjé pòrtebutèj Zilak]

Fig. A. Enfant portant des bouteilles avant l’invention du panier porte-bouteilles Gilac. Collec. privée.

[panjé pòrtebutèj Zilak] (n. com. PLASTI.)
Quiconque a dû rapporter de la Coop deux bouteilles de lait, deux de Sidi Brahim et deux autres d’eau minérale, sait que le panier porte-bouteilles Gilac est dans ce cas le meilleur compagnon qui soit. Comment faire sans lui pour trimbaler sans casse six bouteilles qui ne demandent qu’à obéir aux lois de l’attraction terrestre et ruiner une mission pouvant rapporter 1 Franc d’argent de poche ?

C’est qu’il est sûr, le panier porte-bouteilles Gilac avec ses six compartiments indépendants et sa poignée centrale. Bien entendu elle scie un peu la main cette poignée, mais sa forme bosselée laisse moins de traces que celle du filet à provision quand il est trop chargé. Le problème est qu’elle a dû être moulée sur la main d’un adulte, pas d’un enfant de huit ans.

Créée en 1941 en Belgique, la société Gilac (pour Gisèle Lacroix, la fille du patron) fait du « plastique Gilac-plastique miracle » sa marque de fabrique et son slogan publicitaire. Forte de cet état d’esprit créatif et prodigieux, elle commettra cuvettes, panières à pain, bassins de lit et paniers porte-bouteilles aux couleurs chatoyantes, inondant benoîtement de cette matière synthétique héritière de la lointaine Parkésine découverte en 1862 par Alexander Parkes, un monde qui s’en sortait tranquillement sans elle depuis la nuit des temps.

Le panier porte-bouteilles Gilac est léger comme un plume et a bien entendu envoyé rouiller son prédécesseur métallique lourd comme un âne mort qui en sus écorchait les mollets. Quand il n’est pas en transit, charriant de précieux breuvages depuis leur point de vente, le panier porte-bouteilles Gilac a une très pratique fonction de stockage de bouteilles, pleines ou vides en cette époque où existe le verre consigné (mais ceci est une autre histoire). Posé à même le sol il est une touche décorative (les modernes diraient design) dans la cuisine en Formica®, elle aussi conçue dans une matière chimique issue d’expériences improbables. Bref, le panier porte-bouteilles Gilac est bel et bien un miracle du quotidien.

L’effort n’étant pas le credo du moderne qui préfère se faire livrer par un homme de paille bouteilles et diverses victuailles, plutôt que les porter, le panier porte-bouteilles Gilac sera jeté et recyclé avec tous les polymères synthétiques de la poubelle à couvercle jaune.

Signe de son destin, ce contenant qui le conduit en surannéité est aussi fabriqué par la Maison Gilac. Un vrai miracle.

Laisser un commentaire