Poulbot [pulbo]

[pulbo] (n.m. FAM. ARG.)
Fig. D. Poulbots du Luco. Collec. privée.

Fig. D. Poulbots du Luco. Collec. privée.

Oh que je l’aime ce poulbot ! Et pas uniquement parce que j’en fus un, usant mes fonds de culottes sur les rampes d’escaliers de Montmartre et posant pour les premiers touristes Japonais sur les marches du Sacré-Cœur (je vous parle du temps des Leica et du film Kodak à développer, pas de celui de la perche à selfie). Oui je l’aime ce poulbot parce qu’il réussit le tour de force de nous parler de l’enfance et d’être suranné. Un exploit, admettez-le pour une fois.

Le poulbot est un petit être malicieux et dégourdi, un coquin toujours prêt à une bonne partie de sonnettes (ben quoi, ne me dites pas que vous ne l’avez jamais fait), à un chapardage de bonbecs à la boulange’ (j’ai payé ma faute depuis), à faire voguer un bateau en papier dans les caniveaux transformés en Tanganyika impétueux ou à skipper un voilier majestueux au Luco.

On ne le croise plus guère ce joyeux drille de nos rues. Il a disparu après Félix Potin, après les Vespasiennes, enfoui sous le bitume qui a recouvert les pavés balancés sur les CRS en 68. Quoi que, des fois j’en aperçois. Il faut l’œil pour le voir : il a vieilli, il va moins vite, il est un peu dandy mais je crois qu’il fomente sa prochaine espièglerie. Il a toujours un certain succès avec les touristes Japonais.

Laisser un commentaire