Sintony [sêtòni]

Fig. A. Sintony, parfume partout.

[sêtòni] (marq. dép. CŒUR)
Les années surannées ont une odeur. Peu importe que ce soit celle de la colle Cléopâtre, de la pluie d’orage sur les pins de l’île d’Oléron, de la sciure dans l’atelier de grand-père, la mémoire est inusable de ce côté : tout suranné qu’il soit, un parfum n’est jamais oublié. Jamais.

Et quand ce parfum a un nom qui se décline sur une musiquette colorée, c’est Sintony !

En provenance directe des laboratoires d’une multinationale qui s’apprête à devenir le numéro 1 mondial du secteur des cosmétiques quelques années plus tard, Sintony parfume alors les aisselles de toute jeune fille câblée (et non chébran, comme le précise le président de la République de l’époque au journaliste qui l’interview nonchalamment, une fesse posée sur son bureau – mais ceci est une autre histoire) dès 1983.

Mis en scène dans des publicités colorées truffées d’effets spéciaux (d’époque), les déodorants Sintony proposent leurs fragrances séductrices à toutes celles qui viennent de voir La Boum, qui aiment Sophie Duez et se coiffent comme Annie Lennox en fredonnant Partenaire Particulier. Et ça marche puisqu’à la fin de chaque spot les petits cœurs clignotants du packaging capturent un bellâtre de roman-photo.

Geste moqueur, un coup de cœur, Sintony, Sintony, dessus dessous, parfume partout, Sintony, Sintony, mon arme c’est mon coup de charme, fou rire câlin, geste coquin. Une couleur pour chaque parfum, en jean ou bien en soie sauvage, Sintony, Sintony, tu fais des ravages.

C’est le groupe Coup de cœur qui chante ça et qui en fait même un 45T qui remportera un certain succès, et surtout fera celui de Sintony. La jeune fille des années surannées fleure bon le Sintony rose, le rouge, le noir ou le doré : c’est plutôt fruité et convenable, même si Blue Night et Love Night viendront un peu plus tard apporter leur parfum de stupre avec un musc plus pénétrant.

En 1988 le très ambitieux Lindsay Owen-Jones devient président-directeur général de L’Oréal. Le théoricien du management par la saine inquiétude (sic) débute son règne en virant Sintony. C’est le lancement de l’ère moderne pour celles qui le valent bien et l’entrée en surannéité pour celles qui sentaient Sintony.

Laisser un commentaire