Belle lurette [bɛl lyʁɛt]

Fig. A. Belle lurette et son horloge.

[bɛl lyʁɛt] (loc. adv. INV.)
Il y a belle lurette que l’on n’entend plus cette locution surannée de belle lurette. Peut-être parce que le temps passe vite, peut-être parce qu’elle rime un peu trop avec La Rirette¹, peut-être parce wesh gros comment qu’tu causes…

Je ne saurai vous dire vraiment. Et je n’aime pas parler du temps qui passe, non, pas aujourd’hui j’ai pas envie. Elle était pourtant chouette cette belle lurette, nous laissant penser l’absence comme cette jolie fille qu’on avait hâte de revoir parce qu’elle nous manquait tant. Tiens pour un peu ça me ferait fredonner Barbara…

🎼🎶Dis !
Quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !🎶🎶

Et si la seule question qui vaille était finalement de savoir s’il y a encore un gai luron qui attend belle lurette ou s’il a disparu lui aussi.

¹Jeanneton prend sa faucille/La Rirette, la Rirette/Jeanneton prend sa faucille/Pour aller couper du jonc (bis), Les Deux Petits Savoyards, 1789.

Laisser un commentaire