Face B [fas bé]

Fig. B. B côté face.

Fig. B. B côté face.

[fas bé] (gr. n. DISQ.)
Le délit de sale gueule existant depuis que la culture et ses sbires nous dictent sentencieusement ce qui est beau ce qui est laid, le visage a fait l’objet d’un nombre incalculable de qualifications disqualifiantes pour ses traits.

Nous citerons parmi tant d’autres l’olfactivement gênante face de pet, la pestiférée face de rat, la méprisante face de chien, l’improbable face de raie, la très marine face de thon, l’évidente face de truie, et l’étonnante face de cul. Autant de faces qui dénigrent et appellent à rester cachées pour éviter l’opprobre.

En ce temps du vinyle et du 45T qui est le fruit de cette étude, autrement dit en ce temps suranné, autrement dit encore il y a un bail, la face qui devait se cacher était dite B. Face B ou côté impur du disque, face sombre plus encore que le noir vinyle, vis-à-vis presque honteux que l’on grave parce qu’il le faut bien mais qui n’arrivera jamais à la cheville de la belle face A, celle du tube, celle du succès, celle des filles qui se jettent sur le chanteur à minettes. Nombreuses sont les faces B dont le saphir n’a jamais parcouru les sillons, laissant filer vers l’oubli suranné des slows qui auraient permis des amours, des tchatchatcha ou des lalalala qui auraient été aussi forts qu’un chabadabada, des wiiiiz qui auraient fait l’effet d’un bebopalula.

D’ailleurs parlons-en de celui-là. 1956, Be Bop a Lula, Gene Vincent : face B. Eh oui, de Woman Love. Et à propos de slow : Unchained Melody des Righteous Brothers, face B de Hung On You, 1965. The Man Who Sold The World, face B de Life On Mars de Bowie. Vous en voulez encore ? 1977 : We Will Rock You des Queen, face B de We Are The Champions. Tu imagines un peu, ami, les pépites de face B qui te sont passées dans les mains. Et si tu avais pu lui jouer Where did your heart go ? (face B de The Edge of Heaven de Wham) à la blondinette…

En 1985, Brother in Arms est le premier disque qui envoie la face B au suranné. Il faut dire qu’il est vendu à plus d’un million d’exemplaires… en Compact Disc. Ce nouveau truc qui tient de la science-fiction puisqu’il utilise le laser (je rappelle qu’on est au début des années 80 et seuls Obi-Wan Kenobi, Luke Skywalker et Dark Vador avaient eu accès à cette technologie et c’était pour se foutre sur la gueule), ce truc venu du futur donc, n’a qu’un côté !

Eh oui les amis, la modernité c’est une seule face, et pas de B. Pas de subtilité cachée, pas de petit effort à faire pour accéder à un petit bonheur. Tout en frontal, prends ça dans ta face comme on dit dans des chansons éructées qui font vraiment regretter la face B qui permettait aussi d’oublier des ratés.

Where did your heart go ?

Laisser un commentaire