Je vous saurais gré de bien vouloir… [ʒə vu sɔʁɛ ɡʁe də bjɛ̃ vulwaːʁ…]

Fig. L. Je vous saurais gré de bien vouloir et cætera.

[ʒə vu sɔʁɛ ɡʁe də bjɛ̃ vulwaːʁ…] (conjug. LOC.)
Est-ce l’emploi complexe de la formule ou plutôt l’absence décomplexée de toute forme de gratitude ou de reconnaissance qui l’auront rendue surannée ? Je ne saurais vous dire, mais force est de constater que savoir gré tombe rarement au bon endroit au bon moment. Certains maladroits « sont gré » et abîment un peu plus la vieille locution qui ne peut hélas pas se rebiffer, maudit sois-tu conditionnel qui fait se confondre savoir et être. Je vous saurais, je vous serais, après tout, être ou savoir qu’importe, on n’est plus à ça près. Mais je suis trop exigeant, je sais.

Laisser un commentaire