Trônant au milieu du salon, la télévision fut pendant les années surannées le seul écran de la maison. S’y jouaient à heure fixe des émissions (dite « de télé ») dont voici le classement officiel établi à partir de trop de données pour qu’elles soient exposées ici.


#1 Les Dossiers de l’écran

Le quatrième mouvement des Spirituals for string Choir and Orchestra qui accompagnait en musique son générique faisait monter l’angoisse. Alain Jérôme apparaissait en fondu enchaîné la ride du lion froncée et l’air soucieux et grave. Et cette fois, c’était certain, papa allait appeler SVP 11 11 parce que cette fois « il allait leur dire sa façon de penser ». C’était tout ça les Dossiers de l’écran et c’est pour ça qu’il sont numéro 1.

Fig. A. Alain Jérôme.

 


#2 L’île aux enfants

968 épisodes. 968 fois à chanter en chœur que c’est le pays joyeux des enfants heureux, des monstres gentils, oui c’est un paradis. Oui, c’était bien le paradis.

Fig. B. Le paradis.


#3 Le Petit Rapporteur

La télévision n’eut pas toujours la voix de son bon maître et sut aussi faire dans le pernicieux. « Sans la liberté de flatter, il n’est pas d’éloge blâmeur » clamait haut et fort cette émission qui sévissait le dimanche à l’heure du déjeuner familial.

 

Le Petit Rapporteur nous donnera parmi les plus audacieux instants de la télévision : visite de Montcuq par Daniel Prévost, interview du Père Liochon par Pierre Bonte, Desproges questionnant Françoise Sagan.

Fig. C. Par le petit bout de la lorgnette.


#4 Les Visiteurs du mercredi

Tous ceux qui ont animé une rubrique des Visiteurs du mercredi sont aujourd’hui au Panthéon des Surannés. Toutes les émissions diffusées au cours des Visiteurs du mercredi aussi. Dorothée, Garcimore, Claude Pierrard, Soizic Corne, Jacques Trémolin, Claude Pierrard, Brok et Chnok… L’Autobus à impériale, Flipper le dauphin, Les Robinson Suisses, Skippy le kangourou, Capitaine Flam, Les Fous du volant et tant d’autres.

Fig. D. Nous on ne fait que passer.


#5 La Dernière Séance

Depuis le Trianon de Romainville (la façade du générique est cependant celle du palace de Beaumont-sur-Oise), Eddy Mitchell nous faisait partager son goût pour les westerns épiques, les blondes sauvées par des types virils en cache-poussière sur le dos et Colt à la main. Et le rideau sur l’écran est tombé. En 1998.

Fig. E. C’était la dernière séance.


#6 Les émissions de la radio-télévision scolaire

C’était un peu la fête. On pouvait regarder la télé en classe. Bien sûr il fallait faire silence, ne pas se balancer sur sa chaise et écouter, comme d’habitude. Mais la télévision dans la salle de classe ça valait bien le coup de se conformer au règlement. La portée pédagogique des ces instants particuliers n’a jamais fait l’objet d’études poussées mais peu importe.

Fig. F. Élèves.


#7 La France défigurée

La France défigurée c’était en 1971… Et oui ami djeuns’, toi qui crois avoir inventé l’écologie tu n’étais même pas une idée que déjà on prenait conscience pour ce qui est des déchets plastiques, du littoral, des espaces verts et du bitume, et tout le reste. La France défigurée nous l’expliquait sur la deuxième (en couleurs) puis sur la première chaîne, en noir et blanc. Ok boomer ?


#8 Droit de réponse

Fumée de cigarettes. Cendrier qui valdingue. Insulte. Menaces. Un beau bordel comme on n’en fait plus.

Fig. G. Fumée et débats.


#9 Apostrophes

Un salon littéraire à la télévision. Grâce à Pivot qui règne, le quidam est à Saint-Germain-des-Prés le vendredi soir. Plus d’une fois ça donne envie de prendre un livre. Plus d’une fois ça rappelle que les écrivains peuvent être aussi médiocres que n’importe qui.

Fig. H. ‘.


#10 Intervilles

Deux charmantes bourgades de nos belles provinces s’affrontent dans des joutes plus ou moins viriles et ridicules à coup de tartes à la crème et de chutes dans l’eau savonneuse. L’objectif est, comme toujours par chez nous, de savoir qui a la plus grande. Et, selon une scansion régulière visant à rappeler à l’homme qu’il n’est qu’un modeste rouage du règne animal, on lâche les vachettes.

Fig. I. Lâchez les vachettes !

  1 comment for “Top 10 des émissions de télé surannées

  1. 18 janvier 2020 at 22:18

    Toutes ces émissions, tant de souvenirs … au théâtre ce soir, Benny Hill, merci Bernard, le Collaro show et d’autres que j’ai oublié.

Laisser un commentaire