Bonnet de nuit [bɔnɛ də nɥi]

Fig. A. Homme au bonnet de nuit.

[bɔnɛ də nɥi] (gr. n. BONE.)
Si le caractère hallucinant et totalement dépassé du bonnet de nuit ne fait aucun doute, il convient néanmoins de se pencher un instant sur ses fonctions et utilités. Ce sera donc le débat blogueuse de mode ou fashion police du jour. Comme vous le savez sans doute, l’endormissement est plus rapide et le sommeil de meilleure qualité lorsque les extrémités du corps sont chaudes et protégées. Mesdemoiselles, mesdames, ce n’est pas une raison pour dormir en chaussettes sinon vous finirez par parler à votre chat-qui-sera-le-seul-capable-de-vous-comprendre-lui-au-moins-il-est-gentil, on connaît la chanson. Comme je le disais donc, la tête au chaud on s’endort mieux. Je ne vois pas d’autre explication tangible à l’existence et au port du bonnet de nuit. Ou alors une vocation à repousser l’entreprenant, effrayer le fantôme de service, protéger la mise-en-plis à bigoudis, bouter l’intrus hors du lit.

La mention surannée s’y applique avec délectation. Pour ce qui est du délicieux j’ai encore un doute mais laisse à votre sagacité et goût sûr l’opportunité de juger.

Laisser un commentaire