Pâte à ballon [pat a balô]

Fig. A. Ballons de baudruche.

[pat a balô] (n. com. ÉDUC.)
Na2B4O7•10H2O, dit aussi borax ou borate de sodium. 

Une formule complexe qui, dans sa version commerciale livrée en tube, nous laissait envisager de splendides baudruches aux dimensions impressionnantes de toute évidence créées par des enfants pas plus avancés que nous dans leurs études en génie civil ou en chimie moléculaire.

Pas de quoi, a priori, nous décourager dans l’entreprise qui s’annonçait : fabriquer des ballons rouges avec de la pâte à ballon. Quelques grammes de pâte à ballon extraits du tube, une pipette et hop : un splendide ballon rouge.

“Humecter ses doigts et prendre une petite boule de pâte de la taille d’un haricot et l’enfoncer dans l’extrémité du tube. Souffler dans le tube très doucement d’abord, et ensuite plus fort. Quand le ballon a atteint la grosseur requise, pincer la membrane au-delà de l’extrémité du tube pour fermer le ballon.” mentait le mode d’emploi. Alors on essayait, on ratait et on y revenait; en vain.

Que celui qui réussit ne serait-ce qu’une fois à souffler une aussi grosse bulle que celle de l’éhonté mensonge imprimé sur l’emballage cartonné du produit le fasse savoir.

La pâte à ballon n’est pas, dans les années surannées, la rencontre idyllique avec le fameux “do-it-yourself valorisant pour le développement psycho-moteur” cher aux pédagogues en charge de nos neurones, mais bel et bien l’un des premiers télescopage avec le charlatanisme des vendeurs de rêve. Car jamais un seul ballon digne de ce nom n’a été fabriqué par la conjonction du souffle naïf et sincère d’un enfant et quelques grammes de pâte à ballon.

Jamais.

Les instructions de la pâte à ballon inauguraient celles qui viendraient quelques années plus tard du Commodore 64, puis du magnétoscope, du Minitel, de l’antenne satellite… Des injonctions fracassant le lecteur sur le mur de son incompétence pour mieux lui fourguer à prix d’or des ballons rouges déjà gonflés et leur service de maintenance par abonnement.

La pâte à ballon était le cheval de Troie du commerce du futur, celui qui ne rend pas de service mais propose des solutions aux problèmes qu’il a lui-même créés. Nous ne l’avions pas vu venir, trop occupés à souffler dans le tube.

Il faudrait toujours se méfier des pâtes qui promettent du rêve : ce sont des modernes qui se déguisent en surannées.

  2 comments for “Pâte à ballon [pat a balô]

  1. Cécile
    19 mai 2018 at 10 10 41 05415

    Et bien moi j’y arrivais ! Mais les ballons ainsi obtenus étaient très fragiles et se perçaient rapidement. On ne pouvait donc pas vraiment jouer avec. Tout le plaisir était dans le gonflage, et aussi dans l’odeur de la pâte à ballons, très particulière.

Laisser un commentaire