Le panier à salade Combrichon [le panjé a salad kôbriSô]

panier à salade Combrichon

Fig. A. Calcul de la force centrifuge nécessaire à l’essorage de la salade.

[le panjé a salad kôbriSô] (marq. dép. ®)
La centrifugation est bienvenue lorsqu’il s’agit de procéder à la séparation du solide du liquide (vous le saviez).

Prenons le cas d’une belle batavia fraîchement cueillie, encore perlée par la rosée du matin : avant d’être assaisonnée elle demande à être lavée puis essorée. La centrifugation y pourvoira.

C’est grâce à l’utilisation du fameux panier à salade Combrichon (spécialiste du fil métallique depuis 1939 sis à Trévoux dans l’Ain), tenu à bout de bras et mis en mouvement rotatif d’ampleur, que la vis centrifuga découverte en 1659 par Huygens fera son office.

Pour rappel, à rayon constant, l’effet centrifuge est proportionnel au carré de la vitesse, et il faut donc que le panier à salade Combrichon soit solide pour résister à votre frénésie tournicoti tournicoton, puisque c’est bien à vous, jeune Zébulon, qu’on confie la tache de l’essorage. Mais chez Combrichon on fait dans le robuste.

Tout l’art d’utilisation du panier à salade Combrichon consiste à stopper net le mouvement en position basse : en effet, le panier à salade ne possède pas de fermeture sur le dessus et c’est la seule force de la rotation qui permet à la batavia de ne pas tomber. Vous l’avez bien compris lors du premier essai qui s’est soldé par une sévère réprimande suite à la chute de la laitue :

Désormais c’est un tour de chauffe pour lancer la machine, quatre pour essorer, et tout ce qui reste pour se marrer, entraîné dans le mouvement qui semble infini tel un hamster dans sa roue. Le panier à salade Combrichon ça défoule.

C’est sans doute l’excellent travail grillagé de la Maison Combrichon qui fit surnommer, toujours à l’époque surannée, le fourgon cellulaire de la maison poulaga en panier à salade, les parois à claire-voie rappelant furieusement la structure de l’essoreuse. Et les salades racontées par les différents factieux présents à bord confirmèrent que l’appellation était juste (mais ceci est une autre histoire).

Poussé au suranné par de plus techniques et plus plastiques machines, le panier à salade Combrichon y rejoint son complice le dessous de plat Adnet, celui-là même à côté duquel il siégeait chez grand-mère. Là-bas, dans un coin la cuisine désuète ils se reposent un peu parce que vraiment, vous les avez beaucoup fait travailler.

Laisser un commentaire