Comité Théodule [kòmité téòdyl]

Fig. D. Réunion du comité Théodule en charge des avis autorisés.

[kòmité téòdyl] (n. pren. AVI.)
Pouvoir de décider, pouvoir de dire oui, non, pouvoir de vie ou de mort, pouvoir d’ordonner, pouvoir de police, pouvoir discrétionnaire, pouvoir occulte… Pouvoir, fascinant pouvoir.

De sombres officines en cabinets noirs, de tenues fraternelles en commissions spéciales, de Grenelle en conseils supérieurs, le pouvoir a besoin de structures et de pompe pour s’imposer comme ce qu’il est. Sa force passe par l’assemblée, la séance, le symposium, la commission.

Il est une assistance, particulière, qui concentre en sa dénomination ô combien surannée toute la fatuité des sombres arcanes qui ne servent à rien d’autre qu’à… rien : mesdames et messieurs, voici le comité Théodule.

L’expression nous vient du Général de Gaulle, homme d’État au langage suranné puisqu’on lui doit aussi la chienlit, volapük (qui n’est pas un meuble Ikéa) et mille autres cocasses locutions (autant d’autres histoires), qui s’émut un beau jour de septembre 1963 des avis sans fondements émis par le comité Gustave, le comité Hippolyte et le comité Théodule, exprimant ce faisant qu’il se tamponnait le coquillard des conclusions des membres desdits comités, tous autoproclamés.

Va savoir pourquoi, comité Hippolyte ou comité Gustave auraient pu devenir expression puisqu’ils étaient partis sur pied d’égalité avec comité Théodule, mais ce fut ce dernier qui fit carrière en anti-chambre du pouvoir, caractérisant dès lors la moindre réunion d’experts en expertises et de spécialistes en spécialités.

Peu avare de ses ors, la Vᵉ République nourrit en quelques décennies des centaines de comités Théodule toujours prompts à produire un rapport, à émettre une recommandation, à rédiger un livre blanc, toutes ces appréciations finissant immanquablement là où le Général de Gaulle et avant lui le roi de France allaient seuls.

Comité Théodule disparu, emporté par le prénom devenu désuet (selon les statistiques disponibles le dernier Théodule prénommé serait né en 1969). De là à en déduire que la vacuité a abandonné les allées du pouvoir il y a plus d’un pas qu’il ne faudrait franchir. En sous-main, le comité Théodule continue sa carrière. Il a même table ouverte sur les plateaux télé gourmands en analyses politiques, mises en perspective géo-stratégiques, prédictions du futur, gains au Loto, retour de l’être aimé, guérison spontanée.

Pour une fois qu’une expression surannée avait un avenir il a fallu que les sombres desseins des visiteurs du soir la destinent à tomber désuète. Ils se savaient découverts ces ridicules de comité Théodule alors ils ont ourdi leur vengeance.

Ils ont tué Théodule !


Découvrez le livre Les Mots délicieusement Surannés.

  1 comment for “Comité Théodule [kòmité téòdyl]

Laisser un commentaire