Turlupin [tyrlypê]

Fig. C8. Animateur du banquet des Turlupins.

Fig. C8. Animateur du banquet des Turlupins.

[tyrlypê] (n. com. L-E.)
Si en lisant le titre vous avez chantonné tirelipimpon sur le Chihuahua, tirelipimpon avec la tête avec les bras, tirelipimpon un coup en l’air un coup en bas, touche mes castagnettes moi je touche à tes ananas, vous pouvez sortir.

Immédiatement.

Ici c’est une maison sérieuse. On y discute, on y définit, on y glose, on y pense. Pour un peu pourrait-on dire qu’on y a Libre-Esprit, ce qui au XIIIᵉ siècle nous aurait conduit droit au bûcher, un peu comme ces Cathares, Templiers et autres Turlupins.

Oui mes amis, il faut que vous sachiez qu’avant d’être un personnage grossier, un comédien médiocre, le Turlupin était le membre d’un ordre prônant la pauvreté jusqu’à la nudité… Ce qui n’allait pas sans lui attirer quelques reproches de l’Inquisition qui avait tendance à faire rôtir à feu vif tout contrevenant. Ce fut par exemple le cas de la poétesse Marguerite Porète, brûlée en place de Grève à Paris pour hérésie, en juin 1310. Son livre Le Miroir des âmes simples anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d’amour avait été interdit de circulation pour diverses idées un peu olé olé¹.

Il faut dire que le Turlupin avait parfois tendance à profiter de l’état de nature dans lequel il trouvait son idéal en n’écoutant que ses désirs, y compris au niveau du tirelipimpon sur le Chihuahua. Ce qui agaçait prodigieusement Torquemada et tous ses amis spécialisés en chasse à la sorcière. Alors paf, ils brûlaient.

Ces ronchons gagnèrent la partie non seulement parce que l’ordre des Turlupins alla se rhabiller (y perdant au passage son T majuscule), mais aussi parce qu’il passa dans le langage comme celui d’un plaisantin lourdaud au mauvais goût revendiqué.

Avec la fin de l’indélicatesse et l’extension prodigieuse du génie humain que nous servit sur un plateau (télé) la belle modernité, le turlupin fila dogmatiser ailleurs. À moins qu’il ne se fît oublier que de nom, craignant s’il devait ressurgir soudainement qu’on ne jette au bûcher quelque braillard télévisé, ce qui, bien heureusement, n’est plus manière en vogue.

Oui c’est cela ! Le turlupin est un mot suranné mais l’amuseur piteux à l’humour péteur n’est pas allé bien loin. Il est chanceux; pour son esprit faiblet et sans grande malice, pour les ananas qu’il touche en proposant ses castagnettes, appelé turlupin il se serait retrouvé à la rue.

Mais turlupin est un mot responsable et ne voudrait pousser quiconque dans le caniveau. Alors il reste caché en surannéité et laisse le médiocre se ridiculiser tout seul.

¹Liberté religieuse, liberté sociale, liberté économique, influence de la littérature profane courtoise…

Laisser un commentaire