ZX81 [ZX81]

Fig. A. Ctrl xoff. if>0 then goto B.

[ZX81] (mod. dep. ORDI.)
Je te sais parfois malheureux toi l’informaticien, toi qui ne sembles vivre que dans un futur robotisé désincarné, attendant patiemment le soulèvement des machines pour te muer en héros salvateur de nous autres humains quotidiens incapables de programmer un micro-ondes, aussi ai-je décidé de te dédier cette chronique pour bien te dire que oui, toi aussi, tu peux être suranné. A condition bien entendu que tu aies connu le ZX81.

Ordinateur personnel 8 bits (on ne dit pas encore PC au temps premier de l’informatique surannée), le Sinclair ZX81 possède 1Ko de mémoire vive et nécessite l’adjonction d’un écran de télé pour mirer en noir et blanc le fruit d’une programmation en BASIC, et comme tu as déjà à cette époque les symptomes qui feront de toi un geek tu auras monté toi-même ce microprocesseur Zilog Z80A cadencé à 3,25 MHz et tous ses composants. Bien entendu tu as dû t’endetter auprès de tata Simone pour t’offrir la machine, c’est qu’elle coûte 500 francs la bougresse, mais ta passion naissante n’a pas de prix. Tout ça pour jouer à un modeste Space Invaders revisité. Mais qu’importe, avec ZX81 tu es désormais un in-for-ma-ti-cien, un vrai avec un pull en laine, le cheveu hirsute et la barbichette de mousquetaire.

Avec les copains du lycée nous venons en pèlerinage jusqu’à ta piaule pour admirer la bête. Un ordinateur ! J’en avais entendu parler à la télé (Michel Chevalet sévissait déjà avec enthousiasme au temps du suranné) mais pouvoir en approcher un de si près est un grand privilège. Et caresser les touches de son clavier extra-plat à membrane nous procure autant de sensations que la galoche volée à la jolie blondinette samedi dernier à la boum¹ chez JP. Ah, on peut dire que tu en connaîtras des claviers au cours des quarante années qui vont passer… Des mécaniques, des tactiles, des optiques, des virtuels, des matriciels, des azerty, des qwerty même. Chacun son chemin, le mien ne sera pas celui des claviers.

Je te devais bien cette chronique, ô mon ami de l’informatique, car sans toi que serais-je face au Trojan Horse qui tente régulièrement de pirater mon compte en banque, qui d’autre serait capable de configurer la synchronisation de mon iPhone avec ma messagerie, et qui m’aurait mieux que toi expliqué que ce n’est pas en tapant sur ma souris que ses piles vont se recharger et qu’il suffit de les changer ? Et qui d’autre que toi qui maîtrisas le ZX81 sera capable de prendre la tête de la rébellion face aux terribles T1000 qui rêvent de nous détruire (je sais que c’est vrai je l’ai vu dans un documentaire sur W9 ou dans Terminator je ne sais plus) ?

Tu es un héros. Notre héros.

Post sciptum
Si tu pouvais m’aider à retrouver la blondinette parce que même en cherchant sur les Internets je ne trouve aucune trace.

¹Oui les amis, on est en 1981 et La Boum vient de sortir alors on fait des boums.

Laisser un commentaire