Avoir des scrupules de saint Macaire [avwar dé skrypyl de sê makèr]

Fig. A. Saint Macaire piqué par une puce.

[avwar dé skrypyl de sê makèr] (loc. martyr. REMOR.)
Avant d’être canonisé, Macaire de Scété passait son temps dans le désert égyptien à prêcher comme tout bon Père du désert qu’il était, guérissant les malades et prophétisant sur le monde qui, déjà au IVe siècle, filait un mauvais coton.

Macaire l’Égyptien était de ces hommes à ne pas faire de mal à une mouche (ce qui est une condition sine qua non pour qui envisage une vie exemplaire) et c’est précisément parce qu’il faillit en zigouillant une puce qui le piquait que le bonhomme, contrit, se mit au pain et à l’eau tout nu dans le désert.

Comme le dirait quelques années plus tard la chanson d’une face B de 45T, quand t’es dans le désert depuis trop longtemps tu t’demandes à qui ça sert toutes les règles un peu truquées du jeu qu’on veut te faire jouer les yeux bandés¹, et c’est avec ces paroles dans la tête et ses regrets d’avoir occis un insecte ptérygote holométabole que s’éteignit le futur saint homme, aux alentours de 391.

Avoir des scrupules de saint Macaire surgit dans la foulée, décrivant ces crises de conscience inutiles tant leur sujet est insignifiant et injustifié.

Fig. B. Quand t’es dans le désert…

C’est donc à ces remords excessifs pour pucicide qui tourmentèrent l’abbé pénitent jusqu’à l’envoyer rejoindre son patron, que la langue doit avoir des scrupules de saint Macaire.

C’est aussi à cette histoire dommageable que Macaire doit la postérité car, il faut bien l’admettre, son œuvre pourtant contée dans La Légende dorée de Jacques de Voragine (ou Legenda sanctorum alias Lombardica hystoria, ouvrage qui connaîtra un grand succès dès sa parution en 1261) sera noyée parmi celle des cent cinquante autres saints, saintes et martyrs évoqués par l’auteur.

En mettant dans les rayons des drogueries Baygon vert contre les insectes qui font crrcrrcrr et Baygon jaune contre les insectes qui font pfzzzz, les laboratoires Bayer mirent fin en 1980 à toute forme de conscience face à l’éradication des insectes piqueurs, refusant même qu’avoir des scrupules de saint Macaire puisse encore opérer au risque d’abîmer un marché de la désinsectisation en pleine expansion.

La locution en devint surannée, certes, mais c’était le prix à payer contre les crrcrrcrr et les pfzzzz.

¹Jean-Patrick Capdevielle, Quand t’es dans le désert. 1979.

  1 comment for “Avoir des scrupules de saint Macaire [avwar dé skrypyl de sê makèr]

  1. Hadrien
    6 août 2019 at 22:43

    “Macaire le Copte” est un roman de feu François Weyergans de l’Académie française entièrement consacré à la vie du suranné pucicide

Laisser un commentaire