Être armé comme un Jacquemart [ètr armé kòm û Zakmar]

Fig. A. Famille Jacquemart, Dijon (France).

[ètr armé kòm û Zakmar] (loc. horlog. RIGOL.)
En 1383, Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, fait poser sur une tourelle de Notre-Dame de Dijon l’horloge et son sonneur, prises de guerre du pillage de Courtrai (Belgique).

Le bonhomme de métal est l’un des premiers à s’installer en France et à sonner les cloches à l’heure, à la place du bedeau qui peut ainsi cuver plus tranquillement le vin de messe (mais ceci est une autre histoire).

Armé de son seul marteau il est la source originelle d’être armé comme un Jacquemart, expression qui surgit après 1423 quand l’homme qui fiert dv martel prend véritablement le nom de Jacquemart.

Je suis en haut toujours de garde, humant le bon vin, la moutarde, et de minuit jusqu’à midi, tout en fumant une bouffarde, je sonne hardi-petit, hardi !

Félix Kir

Bien que paré pour la castagne, le Jacques et son marteau (ce qui a donné Jacquemart) n’effraye même pas les pigeons qui se reposent sur lui en dehors de ses quelques secondes de travail à heure fixe. Cela suffit pour faire d’être armé comme un Jacquemart la locution distinguant le clown de service harnaché de pied en cap des véritables combattants prêts à en découdre sur le champ de bataille (y compris en slip kangourou s’il le faut).

Être armé comme un Jacquemart ne fait pas le guerrier.

Certains salaces tenteront de faire dériver la syntaxe vers des zones faisant prendre Jacquemard pour braquemart quand en 1651 Dame Jacquette dite Jacquotte, vêtue d’une jupette, le rejoint tout là-haut et que le carillonneur qui s’était mis en grève se remet à sonner, sans doute ragaillardi (deux enfants, Jacquelin et Jacquelinette naîtront en 1714 et 1884). Mais ces efforts licencieux seront vains.

Après la fin des temps troublés par la baston, être armé comme un Jacquemart demeurera donc l’expression ironique pour désigner le tennisman à raquette neuve et tenue assortie des chaussures au polo incapable de mettre une balle dans le court, le footballeur aux pieds carrés enveloppés des dernières chaussures à la mode ou le plumitif au stylographe de prestige lui servant plus à se gratter le nez que le papier.

Le XXᵉ siècle point et être armé comme un Jacquemart a toujours le même sens, celui de l’apparat sans grand effet.

Jacquemart voit même son rôle tintinnabuleur officialisé par l’article 27 de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’État qui dispose que « les sonneries des cloches seront réglées par arrêté municipal, et, en cas de désaccord entre le maire et le président de l’association culturelle, par arrêté préfectoral. »

Fig. B. Dijon et son clocher.

En 1983, six cents ans exactement après l’installation de Jacquemart sur son clocher dijonnais, la démocratisation de l’art horloger et l’avénement de la moderne Swatch GB 101 qui permet à chacun de savoir l’heure qu’il est, va rendre totalement surannée être armé comme un Jacquemart.

Plus besoin d’attendre que la famille Jacquemart cogne sur ses cloches et clochettes pour le quart, la demi-heure ou l’heure pile.

Au rencart les Jacquemart, vous pouvez déposer les armes.


Laisser un commentaire