Billevesée [bilvəze]

Fig. A. Ahahahaha !

[bilvəze] (n. fém. BLA-BL.)
Halte-là mon ami, si tu prétends aujourd’hui user de ce mot, tu es soit un menteur soit un fâcheux hurluberlu. Qui a ouï prononcer billevesée? Personne, nous sommes d’accord.

Bien que les idées creuses n’aient aucunement disparu en notre époque moderne, on peut même dire qu’elles y trouvent un terrain de prédilection, le mot qui les décrit le mieux s’est pour sa part quasiment éteint, rejoignant les zones troubles de ses frères surannés au fond des dictionnaires.

N’est-ce pas là bien étrange destin ?

Alors qu’il se prêterait au mieux à décrire la plus grande partie des propos de nos contemporains et notamment de ceux qui ont fait de l’émission d’avis une profession, voilà donc que ce terme inexiste. Oui, inexiste. Il a dû être occis par quelque consultant en bonne parole ou expert en expertise, je ne vois pas d’autre issue.

Billevesée, renais ici de tes cendres, on a besoin de toi.

  3 comments for “Billevesée [bilvəze]

  1. Philippe
    25 septembre 2015 at 09:51

    Préfères-tu billevesées ou carabistouilles ?

    • Olivier Genevois
      25 septembre 2015 at 10:10

      Ma tendresse ira tout de même à carabistouilles; mais ça se joue à peu.

  2. Sinquin
    10 octobre 2017 at 11:55

    Ce mot est utilisé par Pierre Perret dans la chanson sur les voyages organisés. De mémoire :
    Les voyages organisés, certains ‘pisse-froid’ vous expliqueront qu’ils n’aiment pas ça. Mais ce ne sont que billevesées. ………

Laisser un commentaire