Mettre le cap sur Anticyre [mètre le kap syr âtisir]

Fig. A. Folie guerrière mettant le cap sur Anticyre. Hôpital Ste Anne.

[mètre le kap syr âtisir] (loc. géog. FOL.)
SYN. Échappé d’Hérode.
De mémoire de vieux con suranné, l’expression qui va nous occuper ici n’est plus utilisée depuis la Rome antique, si ce n’est par Ronsard dans le Discours à la Reine (ce qui fait tout de même un bail).

Sans que cela fasse de vous un moderne sur qui l’on jetterait l’opprobre avec un plaisir indéniable, il est donc plus que probable que vous ne l’ayez jamais entendue. N’en soyez point contrit et découvrez comment utiliser mettre le cap sur Anticyre.

Il vous faudra, pour en faire bon usage, fréquenter des personnes dont le joint de culasse est en cours de rupture ou yoyotant de la touffe. Aux premiers signes d’exercice de leur folie vous émettrez alors opportunément l’idée qu’ils sont en train de mettre le cap sur Anticyre. Exemple : « Avec ses idées loufoques on dirait bien que mémé met le cap sur Anticyre ». Succès d’audience garanti; beaucoup plus qu’avec un simple « pet au casque » ou même un poétique « grain de folie ».

C’est que mettre le cap sur Anticyre porte en elle des effluves d’hellébore, cette fleur dont les anciens pensaient qu’elle pouvait guérir la folie et qui se cultivait dans le petit village d’Anticyre en Grèce centrale. Mettre le cap sur Anticyre c’est donc naviguer en eaux troubles sur la Nef des fous¹, certes, mais vers la guérison qui s’obtiendra grâce à la senteur d’une rose de Noël.

Un parfum pour guérir, voilà ce que suggère mettre le cap sur Anticyre. Une belle idée de la folie qui s’apaiserait dès qu’on le lui demande avec des fleurs, à condition que ce soit des hellébores et qu’on respecte la posologie.

Coup de folie : une cuiller à soupe
Quart d’heure de folie : deux à trois gouttes.
Folies Bergères : sans objet.
Folie des grandeurs : deux cuillères à café, matin midi et soir. Renouveler le traitement jusqu’à dégonflement total de l’occiput.
Folie amoureuse : une dose par semaine à diluer dans de l’eau fraîche.
Folie meurtrière : deux doses.
NE PAS UTILISER EN CAS DE FOLIE DOUCE.

Lors de la troisième guerre sacrée, ce va-t-en-guerre de Philippe II de Macédoine marche sur Anticyre et détruit la ville et ses champs d’hellébore. C’est non seulement la fin de l’expression (vers -355 environ, d’où la probabilité importante que vous ne l’ayez point entendue) mais aussi et surtout le début d’une folie inguérissable qui s’empare du monde (mais ceci est une autre histoire).

¹Huile sur bois de Jérôme Bosch, 1500.

Laisser un commentaire