Le jeton de téléphone [le Zetô de téléfòn]

Fig. A. Appareil téléphonique à jetons. Musée de la téléphonie.

[le Zetô de téléfòn] (n. com. P&T)
Si l’utilisation en période surannée d’une autre forme que le très moderne Smartphone à fins d’acheminement de la parole vers un correspondant quelconque semble somme toute réaliste aux plus millénaristes des lecteurs de cette encyclopédie, il n’en va pas de même de la tarification du service en question.

Et du mode d’acquittement de la somme due.

Ami djeuns’ que nous ne remercierons jamais assez de s’instruire sur les temps d’avant en ces lignes, tu vas avoir un choc. Un vrai.

Apprends que le paiement du téléphone public des PTT ou de sa version privative dite Taxiphone (nous y reviendrons), se faisait alors par le truchement de l’introduction dans une fente adéquate d’un jeton de téléphone.

Le jeton de téléphone, comme son nom l’indique, est un jeton, c’est-à-dire une piécette ronde en cupri-nickel ou en laiton (quelques modèles en zinc existent aussi), d’un diamètre allant de 18 à 24 millimètres, d’une épaisseur de 2 millimètre et d’un poids de 4 grammes environ.

Le jeton de téléphone destiné à régler le coût d’une communication via le service public installé dans les bureaux de poste et les gares, est appelé Telic, contraction de téléphone public, ou DT PTT pour Direction des Télécommunications des PTT. Son confrère de la Compagnie des Taxiphones, d’un diamètre plus important, n’a pas de nom et est nettement plus minimaliste : pas de large diamètre creux pour le traverser, juste un disque plat avec l’inscription Compagnie le Taxiphone.

On achète son Telic à la Poste et son jeton de téléphone au comptoir en commandant un demi, un Perniflard ou une fine, au choix, et on file vers le fond du rade où est installée le module téléphonique qui permettra d’appeler. De là on bigophone à Jojo, on converse avec Lulu et on jaspine avec Mimile à qui on avait promis de donner un coup de grelot.

Le jeton de téléphone virera suranné avec l’installation de la cabine téléphonique, concept ô combien moderne qui permet de téléphoner dans la rue, à l’abri des intempéries, à l’aide de pièces de monnaie puis de Télécartes.

Le jeton de téléphone disparaîtra donc de la circulation devenant à peine un objet de collection pour numismates nostalgiques de l’administration des PTT. Une simple péripétie pour le moderne doté en permanence de son propre téléphone avec lequel il envoie des messages écrits, des photos et des films, mais qui ne lui sert guère à appeler; trop occupé qu’il est.

Laisser un commentaire