Tournidol [turnidòl]

Tournidol

Fig. A. Cloclo en Tournidol.

[turnidòl] (marq. dép. YÉYÉ.)
Bien longtemps avant que la routourne ne tourne¹, c’est le 45T qui fait roucouler les ritournelles permettant de clamer haut et fort sa révolte germanopratine (Sept cent millions de Chinois, Et moi, et moi, et moi, Avec ma vie, mon petit chez-moi, Mon mal de tête, mon point au foie, J’y pense et puis j’oublie, C’est la vie, c’est la vie) ou de déclarer sa flamme à une blondinette en reprenant les paroles du premier slow de l’été (J’avais dessiné sur le sable, Son doux visage qui me souriait, Puis il a plu sur cette plage, Dans cet orage, elle a disparu).

La galette de vinyle et sa rotation hypnotique se voient parfois adjoindre une figure qui va parfaire le culte voué aux différents interprètes : le Tournidol.

Enfiché au centre du tourne-disque, le Tournidol est au yéyé² ce qu’une représentation du Christ en croix est au bigot. En sus de cette fonction votive, le Tournidol permet un centrage parfait du disque et donc une écoute sans risque de saut d’un sillon à un autre du précieux saphir traducteur des creux et bosses microscopiques en délicieuses mélodies. Le Tournidol est donc indispensable.

Le Tournidol est un gadget promu par Banania et les desserts Y’Abon (« Un choix de trois desserts tout prêts et fameux, pas de préparation, pas de cuisson, simplement une boite à ouvrir, démoulez… et dégustez »³). Pour recevoir un Tournidol il faut écrire à Banania, BP 90, 63 Clermont-Ferrand, en précisant la ou les vedettes choisies parmi Hugues Aufray, Petula Clark, Claude François, Sheila, Hervé Vilard. Bien entendu le Tournidol n’est pas gratuit et il faut joindre huit points Banania et dix timbres lettre par vedette désirée : Y’Abon Banania mais y’a pas philanthrope non plus.

Cette filiation bassement consumériste et commerciale sera selon toute hypothèse, la cause de la disparition rapide en surannéité du Tournidol. Boire quinze bols de Banania par jour pour envisager d’obtenir son Tournidol de Cloclo dans le mois est en effet au-delà des forces du plus assidu des lecteurs de Salut les copains.

Bien heureusement Les mots bleus n’en souffriront pas, mais on peut légitimement se demander si la carrière de Lucky Blondo n’eût pas été changée avec un Tournidol, de même que celle de Ronnie Bird, Frankie Jordan, Guy Mardel…

¹Franck Ribéry, conférence de presse du 5 septembre 2013.
²Djeuns’ suranné.
³Authentique.

  2 comments for “Tournidol [turnidòl]

Laisser un commentaire