Catégorie : Classé X

Branler le mammouth [brâlé le mamut]

Branler le mammouth

Fig. 1. Placide mammouth à queue poilue.

[brâlé le mamut] (loc. mili. PALEO.)
Homo erectus croisait déjà régulièrement des mammouths sur sa route il y a quelques centaines de milliers d’années et il en fut de même pour son descendant Homo sapiens qui alla jusqu’à peinturlurer les murs de son habitat avec des dessins de la bestiole (158 mammouths dans la grotte de Rouffignac, preuve s’il en faut qu’il y a 13 000 ans on faisait déjà de drôles de rencontres en Dordogne).

Avoir le persil qui sort du cabas [avwar le pèrsi ki sòr dy kaba]

Fig. A. Apollon du Belvédère revenant du marché sans persil qui sort du cabas. Metropolitan. NY.

[avwar le pèrsi ki sòr dy kaba] (loc. verb. ZIGOUN.)
Temporaire ou définitive, à la cire, à la pince, au rayon X, l’épilation est un souci majeur pour toute personne souhaitant se conformer à des canons de beauté éloignant le plus rapidement possible l’être humain du singe ou de l’australopithèque.

Et ne croyez pas que ce soit là une préoccupation moderne poussée par un esthétisme licencieux, bande de coquins. Les Pharaons égyptiens s’épilaient entièrement. Et la Grèce antique avait inventé le ticket de métro bien avant les couloirs de Montparnasse et leurs tapis roulants.

Mettre le petit Jésus dans la crèche [mètre le peti Zézy dâ la krèS]

Fig. O. Petit Jésus dans sa crèche. -5 av. lui-même.

Fig. O. Petit Jésus dans la crèche. -5 av. lui-même.

[mètre le peti Zézy dâ la krèS] (loc. verb. INRI)
A priori l’expression étudiée en ces lignes pourrait avoir un petit peu plus de deux mille ans, ce qui lui donnerait un sacré caractère suranné. Il est cependant fort probable qu’elle naquit bien des siècles après l’enfant Jésus qu’elle utilise en sujet, selon toute vraisemblance en des temps où l’irrévérence se la jouait Peppone face à Don Camillo. Étudions.

Le Kâmasûtra selon San-Antonio [le kamazytra selô sanâtònjo]

Fig. 1. La fameuse balance Roberval selon San-Antonio. Musée du Taj Mahal (prêt).

[le kamazytra selô sanâtònjo] (litté. NSFW)
Les aventures du commissaire San-Antonio comptèrent parmi mes premières lectures au même titre que Fantômette ou le Club des Cinq. Les Éditions Fleuve Noir et la Bibliothèque Rose en mélange ça vous donne tout ce qu’il faut pour virer psychopathe ou bienfaiteur de l’humanité¹.

Il est une partie spécifique de l’œuvre du pilier de la maison poulaga qui influença largement mon comportement (aux dires des différents chercheurs qui examinèrent par la suite mon cerveau lors de mon autopsie) et qu’il convient de disséquer ici : le Kâmasûtra (कामसूत्र ) selon le commissaire San-Antonio, séducteur de ces dames devant l’éternel, compte parmi les versions les plus surannées de l’ouvrage original rédigé vers le VIᵉ siècle de notre ère. Il en est même une amélioration créative qui laissera pantois les plus acrobates d’entre vous. Petite revue des troupes en présence.

Couille dans le potage (y avoir) [kuj dâ le pòtaZ]

Couille dans le potage

Fig. 1. Traditionnel potage à couille. Musée de la Vendée.

[kuj dâ le pòtaZ] (expr. probl. CUIS.)
L‘incongruité de l’exposé comme marque quantifiable du problème posé : c’est en résumé la construction de l’expression surannée. En tout cas ce sera celui de la désuète qui nous attend ci-dessous. Mais nous avons le temps, elle est au chaud et ne s’en ira point.

Je vous préviens avant d’aller plus loin qu’elle pourra choquer les plus sensibles à la crudité du langage descriptif de l’anatomie masculine. Il est encore temps de faire demi-tour et d’aller lire un bon vieux Point de Vue-Images du monde ou tout autre ouvrage aux lettres irréprochables.

Branleuse de gendarme [brâlöz de Zâdarm]

Branleuse de gendarme

Fig. 1. “La branleuse de gendarme”. Edgar Degas.

[brâlöz de Zâdarm] (arg. X)
X. Ah sacrés sacripants, j’ai vu votre moue libidineuse en lisant le titre de cette chronique et son énorme X qui annonce la couleur. Je vous ai bien eus parce qu’il ne sera pas une seconde question de descendre en dessous de la ceinture. Les excités vous pouvez sortir.

Pour commencer nous allons causer métallurgie, ça va vous calmer un peu.

Zigounette [ziɡunèt]

zigounette

Fig. Z. David, colosse à zigounette. 1501-1504.

[ziɡunèt] (n. fém. MASC.)
J‘avais un instant envisagé d’interdire cette chronique aux moins de 18 ans mais elle ne traite finalement que de bien peu. Toi mon jeune lecteur mineur, tu peux donc rester.

Après tout, tu en connais tellement sur l’origine du monde¹ depuis que les Internets te sont ouverts que ce n’est pas une zigounette qui pourra t’offusquer. Sus à la censure si j’ose dire.

Tremper son biscuit [trâpé sô biskÿi]

Tremper son biscuit

Fig. A. Philosophie dans le boudoir, Tome I, 1795.

[trâpé sô biskÿi] (gr. verb. NIQ.)
Je n’aime pas beaucoup ce suranné que voilà mais je voulais vous en parler. Je l’ai toujours trouvé un peu vulgaire et je vous ai déjà assez bassiné avec cette sombre face à la Nadine de Rothschild dont je ne peux me défaire malgré des années de trempage de croissant dans le café (je sais que c’est strictement interdit en public mais que voulez-vous il me faut bien quelques défauts), de coudes posés sur la table et de “va te faire empapaouter” lancés dans la circulation et ses affreux affres embouteillés.

Demain j’enlève le haut [dəmɛ̃ ʒɑ̃lɛv lə o]

Fig. A. Premier croquis de l’affiche “Demain j’enlève le haut”. Musée Jacques Séguéla.

[dəmɛ̃ ʒɑ̃lɛv lə o] (expr. pop. PUB.)
Demain j’enlève le haut vous fait sourire ? Parce que vous y trouvez une référence “culturelle” ? Parce que surtout vous l’utilisez telle une maxime pour argumenter certaines de vos promesses ? C’est bon, vous êtes suranné(e).