Catégorie : Élégances

Mollo [mòlo]

Fig. A. Le saviez-vous ? Le paresseux, ou aï, est aussi appelé mollo-mollo par les indiens Carajà d’Amazonie.

[mòlo] (adv. CHI VA PIAN. VA MOL.)

La mole (symbole mol) est la quantité de matière d’un système contenant autant d’entités élémentaires qu’il y a d’atomes dans 12 grammes de carbone 12. Bonne nouvelle, ce n’est pas elle qui est étymologiquement derrière l’adverbe sur lequel nous nous penchons ici. On l’a échappé belle.

Cependant ce même mol mène à mou, au masculin, mais à mou tout de même.

Cocodès [kòkòdès]

Fig. A. Cocodès caquetant.

[kòkòdès] (subst. masc. ELEG.)

Le dandy dérange. Ne le déniez pas, le dandy depuis des décennies dérange.

Son élégance excentrique tout d’abord, la recherche du bon nœud de cravate pouvant s’apparenter à une quête mystique pour lui, mais surtout son langage choisi, tout autant travaillé que sa tenue, et surtout son détachement d’esprit.

Grandes horizontales [ɡrâdz- òrizôtal]

Grandes horizontales

Fig. A. Sarah Bernhardt à l’horizontale sur son divan.

[ɡrâdz- òrizôtal] (loc. nom. DEM.-MOND.)

Bien entendu, si vous lisez les noms d’Émilienne d’Alençon, de Marguerite Steinheil, de Valtesse de La Bigne, de La Castiglione, de Caroline Otero dite « La Belle Otero », de Cora Pearl, de Liane de Pougy, de Marthe de Florian, vous feindrez la surprise, l’inconnu.

Bien entendu vous ne duperez personne, mais comme chacun fera comme vous, la chose sera entendue et les demi-mondaines resteront dans leur monde courtisan.

Avoir le rideau coincé dans la fenêtre [avwar le rido kwêsé dâ la fenètr]

Avoir le rideau coincé dans la fenêtre

Fig. A. Fenêtre à la française, rideau de voile léger.

[avwar le rido kwêsé dâ la fenètr] (loc. verb. arg. DECO.)

La caractéristique numéro un du langage suranné est évidemment qu’il n’est plus guère usité. Cela est entendu. Mais il en est une autre qui est celle de sa saveur, truculente, bien souvent cause de sa désuétude.

C’est qu’il faut l’assumer l’image surgie de derrière les fagots, c’est qu’il faut la porter la catachrèse tout en argot, c’est qu’il faut la sortir la métaphore d’Aubervilliers ou d’ailleurs.

Fers à chaussures [fèr a Sosyr]

Fig. A. Cordonniers posant des plaquettes Lulu.

[fèr a Sosyr] (access. CORDONN.)

Si l’on vous dit plaquettes Lulu ce n’est pas parce qu’on admire vos plaquettes de chocolat et que Lulu est un petit surnom qui vous sied à merveille, non.

Si on continue en bouts Rex n’y voyez aucune allusion au vieux teckel de la voisine, ce qui ne vous aurait pas effleuré l’esprit s’il s’était agit de bouts Lispol ou bouts Léger… Non, vraiment si vous n’entendez rien à Lulu, Rex, Lispol ou Léger c’est que vous n’y connaissez rien en soulier et surtout que vous n’êtes pas suranné.

Tergal [tèrɡal]

Fig.A. Pantalon Tergal pour l’homme élégant.

[tèrɡal] (marq. dép. TEXT.)

Rarissimes sont les textiles pouvant se prétendre surannés. À bien y réfléchir il est même probable que celui dont nous allons décortiquer la fibre soit un cas unique.

Péter dans la soie [pété dâ la swa]

Péter dans la soie

Fig. A. Révolte des Canuts, Lyon. 1831.

[pété dâ la swa] (loc. verb. PROU.)

Le suranné, ce paradoxe, se plait parfois à être imagé et cradingue. Voire vulgaire pourquoi pas.

En étudiant la flatulence noblement enrobée de cette définition nous pourrions remonter jusqu’à Aristophane, Ἀριστοφάνης, ce poète comique grec du Vᵉ siècle avant JC, précurseur en calembours qui évoqua les vents dans Les Nuées, comédie grecque classique sur le conflit entre les modernes et les anciens (eh oui, déjà). Mais nous n’en ferons rien, préférant nous concentrer sur la rigueur plutôt que sur la comédie.