Catégorie : Élégances

Avoir de la paille dans les sabots [avwar de la paj dâ lé sabo]

Fig. A. Rencontre entre un Parisien et un Loir-et-Chérien.

[avwar de la paj dâ lé sabo] (loc. pays. PROVIN.)

Si le charme enjôleur des ingénues provinciales prêtes à croire le moindre coureur de prétentaine qui leur propose la botte n’est plus à dire, l’attitude plus brut de pomme de ceux qui par exemple habitent dans le Loir-et-Cher (ces gens là ne font pas de manière) nécessite une expression travaillée en finesse pour donner sa pleine mesure.

Porter des chaussettes des deux paroisses [pòrté dé Sosèt dé dö parwas]

Fig. A. Chaussette d’une paroisse.

[pòrté dé Sosèt dé dö parwas] (loc. cléric. BONNET.)

Outre la vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses qui demeureront jusqu’à la fin des temps les mystères les plus insondables de l’humanité, s’est adjoint à ce quintette métaphysique étudié par les plus grands¹ une petite pièce de coton peigné, de lin ou de fil d’Écosse bien énigmatique elle aussi : la chaussette masculine.

Avoir la tête près du bonnet [avwar la tèt prè dy bònè]

avoir la tête près du bonnet

Fig. A. Un bonnet qui gratte. Collec. privée.

[avwar la tèt prè dy bònè] (loc. lain. BONN.)

C‘est en laissant penser qu’elle enfonçait des portes ouvertes que la langue surannée s’est construite, cachant ainsi à ceux qui n’étaient pas destinés à la parler le sens de ses expressions.

Être sapé comme un milord [ètre sapé kòm û milòr]

Fig. A. Lord sapé comme un milord.

[ètre sapé kòm û milòr] (loc. élég. MOD.)

C‘est certainement parce que l’on doit aux îliens Grands-Bretons une partie de l’expression étudiée en cette définition qu’elle charrie à la fois respect et once de dédain.

Sortir des boules à mites [sòrtir dé bul a mit]

Sortir des boules à mites

Fig. A. Composition de la boule à mites.

[sòrtir dé bul a mit] (loc. hasbee. BIOCI.)

C‘est peu de dire que les esprits contrepèteurs s’en sont donné à cœur joie avec cette expression.

(NDLR : vous avez quinze secondes pour comprendre la contrepèterie du titre et on reprend le cours de la définition).

Costume trois pièces [kòstym trwa pjès]

Costume trois pièces

Fig. A. Anglais honteux en costume trois pièces.

[kòstym trwa pjès] (n. comp. MOD.)

Veston, pantalon et gilet constituent le costume trois pièces, complet masculin d’une seule et même étoffe qu’Édouard VII fut le premier à porter en 1855.

Après l’invention du football (Cambridge, 1848) et avant la création des voitures les plus fabuleuses, c’est là l’une des trois raisons d’apprécier la Perfide Albion¹.

Ne pas se voir en marchant vite [nə pa sə vwaʁ ɑ̃ maʁʃɑ̃ vit]

Fig. A. Noble Babylonien mécontent tançant son coiffeur.

[nə pa sə vwaʁ ɑ̃ maʁʃɑ̃ vit] (loc. excus. CAPILL.)

Le propos se veut rassurant, bienveillant, bien que pétri d’une contradiction que seuls les enfants ou les naïfs ne détectent pas. La langue surannée est ainsi zigzagante, dézinguant le zigue qu’elle entendait chaperonner.

Baise-en-ville [bèzâvil]

Baise-en-ville

Fig. A. Homme du bourg.

[bèzâvil] (n. comp. MAROQ.)

Entre Front Populaire, affaire Stavisky, ligues d’extrême droite et crise économique, les années 30 qui succèdent aux années folles (Joséphine Baker, La Closerie des Lilas, Montparnasse, Montmartre…) vont faire monter la pression.

Avoir le peigne dans le maillot de bain [avwar le pèN dâ le majo de bê]

Fig. A. Maître-nageur pas très cool, sans peigne dans le maillot de bain.

[avwar le pèN dâ le majo de bê] (loc. aqua. COOL.)

Parmi les attitudes relax qui posent leur homme des années surannées, il en est une qui s’exerce plus particulièrement en zone et tenue de baignade.

À la plage comme à la piscine, on admirera la formidable voire insolente aisance du rodomont de service en précisant, admiratif, qu’il a le peigne dans le maillot de bain.

La cagoule [la kaɡul]

Fig. A. Soldats de l’armée russe béats devant les cagoules anglaises.

[la kaɡul] (n. comm. BONNET.)

On est évidemment en droit de se demander ce qui a bien pu passer par la tête des responsables de la mode vestimentaire des années surannées.

À double titre l’on s’interrogera au cours de la présente étude sur leur rapport à l’humanité que l’on pourrait trouver cruel.