Catégorie : Arts

Maritie et Gilbert Carpentier [mariti é Zilbèr karpâtjé]

Fig 1. Logotype Office de Radiodiffusion.

[mariti é Zilbèr karpâtjé] (prod. TV.)

Aujourd’hui nous allons faire dans l’ORTF. Si ça c’est pas une époque surannée…

Les djeuns’ vous allez voir ce que c’est que la vraie variété du samedi soir et la fièvre qui va avec, les surannés vous allez pleurer parce que c’est votre enfance.

Faire un bide [fèr ê bid]

Fig. 1. Hamlet faisant un bide.

[fèr ê bid] (fam. SPECT.)
Si l’échec est toujours cuisant pour l’artiste quelle que soit son époque, en ces temps d’autrefois il se trouvait en sus ventripotent, une tare mal-aimée comme on le voit aussi dans Gros-Jean comme devant.

Oui, parfois la langue surannée à cela qu’elle est puissamment humiliante quand elle se met en tête de vous la mettre sous l’eau (la tête). Il est ainsi cette expression qui dote d’un surpoids bedonnant celui qui n’aura pas eu l’heur de plaire à son public et que nous allons donc de concert étudier sur le champ.

Clic clac Kodak [klik klak kɔdak]

Clic clac Kodak

Fig. A. Petit oiseau Kodak.

[klik klak kɔdak] (slog. PUB. PHOT.)
Dans un monde qui n’a jamais capturé autant d’images que celui d’aujourd’hui et qui produit de la photographie à la moindre occasion (hamburger, jambes sur plage, auto-portrait au sourire canardesque, chat qui dort, rencontre avec Patrick Bruel, etc.) qui sait encore que le geste qui consiste à presser un bouton pour arriver au résultat s’accompagnait dans les temps surannés d’une incantation laudative à vocation publicitaire ?

Pisser dans un violon [pise dɑ̃ ɛ̃ vjɔlɔ̃]

pisser-dans-violon-mots-surannes-2

Fig. A. Violoniste pisseur.

[pise dɑ̃ ɛ̃ vjɔlɔ̃] (exp. fig. MUSIQ.)

Pour utiliser l’expression surannée poétique qui titre cette définition, nul besoin de posséder quelque éducation musicale que ce soit.

Encore que vous noterez que l’instrument récipiendaire désigné n’est pas une moderne guitare électrique ni même une boîte à rythme ou un orgue Bontempi truffé d’électronique.

La scène la plus surannée du cinéma mondial [la sɛn la ply syʁane dy sinema mɔ̃djal]

[la sɛn la ply syʁane dy sinema mɔ̃djal] (récomp. CINÉ.)
De Charlie Chaplin à Orson Wells, d’Alfred Hitcock à Fritz Lang, de Michel Audiard à Jean-Luc Godard, le cinéma mondial ne manque pas d’auteurs, d’acteurs, de répliques et de scènes surannés. Aussi décider d’afficher ici quelle était la scène la plus surannée du cinéma mondial ne fut-il pas une simple partie de plaisir. Comme vous le savez déjà (sinon cliquez ici), c’est le Haut Conseil en Surannéité qui se réunit pour décider de cela (un homme à lui tout seul, même le plus brillant, ne pourrait endosser tant de responsabilités). Et le Haut Conseil a ainsi fulminé en son âme et conscience.

Acheumeuneu [aʃømœnø]

Fig. A. TF1.

[aʃømœnø] (onom. NÉERL.)

Attention attention, aujourd’hui on fait dans le pointu, dans le trrrès pointu. Acheumeuneu. Je vous avais prévenus. Mais si, acheumeuneuSi je vous dis Loekie, ça vous revient ? AcheumeuneuLa pub, TF1, à la fin, le lion ! Ça y est, tu l’as ?

Les étoiles du cinéma [lez- etwal dy sinema]

Fig. A. FR3. Les gros yeux te regardent.

[lez- etwal dy sinema] (gr n. TV)
Sur une musique de Francis Lai, FR3 (déjà là tu sais qu’on est suranné) nous proposait un petit générique de trente secondes faisant défiler sous nos yeux fascinés d’autres yeux parmi les plus expressifs du cinématographe : c’était les étoiles du cinéma, tout simplement.

Roman-photo [ʁɔmanfɔto]

Fig. A. Jean-Pierre. Courtoisie : Nous-Deux.

[ʁɔmanfɔto] (gr. n. LITT.)

Il fut un temps (suranné évidemment) où l’art narratif majeur, je veux dire populaire, était celui d’une forme mêlant avec bonheur la force d’un écrit juste et pointu et l’esthétique en noir&blanc de la scène posée : le roman-photo.

Miami Vice [maɪˈæmiː vˈaɪs]

Fig. A. Welcome to Miami.

[maɪˈæmiː vˈaɪs] (city FLOR. USA)

Miami est en-soi une ville surannée. Son soleil et l’influence de ses ultra-violets sur les tonalités pastel et bariolées de ses immeubles de l’Art Deco District contribuent largement à cette qualité mais ce n’est pas tout. Une image surannée ça se travaille et comme on est aux USA ça se travaille à coup de stars et de série télévisée, eh oui les p’tits gars c’est comme ça là-bas. Allez, plongeons avec délectation dans le vice, le stupre et la luxure de la nuit floridienne.