Catégorie : Sciences

Pampelune-derrière-la-Lune [pɑ̃plyn dɛʁjɛʁ la lyn]

pampelune-derriere-lune

Fig. A. La Lune. Larive & Fleury – 1895

[pɑ̃plyn dɛʁjɛʁ la lyn] (loc. géo. ESPA.)
Le trou perdu possède tellement de synonymes qu’on s’y perdrait.

Pétaouchnok, Foufnie-les-Berdouilles, Perpette-les-Oies, Perpète-les-Alouettes, Tataouine et sa jumelle balnéaire Tataouine-les-Bains, Trifouilly-les-Clarinettes, Saint-Clinclin-des-Meumeu au Québec…

Appuyer sur la chanterelle [apɥije syʁ la ʃɑ̃tʁɛl]

Fig. A. Craterellus tubaeformis.

[apɥije syʁ la ʃɑ̃tʁɛl] (loc. verb. MYCO.)
Bien que chanterelle soit le nom donné à plusieurs champignons (dont parfois la girolle), appuyer sur la chanterelle n’est absolument pas synonyme ou même approchant d’appuyer sur le champignon.

Certains pseudo-savants essayeront de vous le faire entendre : assurez-les de votre plus vif étonnement et démentez formellement avec les éléments rigoureux exposés ci-dessous.

Tablettes de magnanimité [tablɛt də maɲanimite]

Tablettes de magnanimité

Fig. A. Vieillard fertilisant. Allégorie.

[tablɛt də maɲanimite] (n. com. BAND.)
Ithyphalles antiques portés bien haut en tête des processions dionysiaques ou de la moindre bacchanale en témoignent : ici bas, Popaul est bien le maître de céans. Et son fier dressage permanent est une condition de la bonne marche du monde.

Avoir l’aiguille à midi [avwar léɡÿij a midi]

Fig. A. Un peu avant midi.

[avwar léɡÿij a midi] (loc. hora. HORLOG.)
La pendule de l’entrée s’est arrêtée sur midi à ce moment très précis où tu m’as dit je vais partir (et puis tu es partie, j’ai cherché le repos, j’ai vécu comme un robot, mais aucune autre n’est venue remonter ma vie) nous chantait le poète populaire des années surannées en faisant des petits pas avant-arrière et des moulinets avec les bras.

C’était chez Maritie et Gilbert Carpentier mais c’est une autre histoire.

Être pressé comme un lavement [ètre présé kòm ê lavmâ]

Être pressé comme un lavement

Fig. A. Colon lavé de Louis XIII.

[ètre présé kòm ê lavmâ] (loc. verb. CACA.)
Il aura fallu attendre que le XVIIe siècle (toujours tout feu tout flamme en matière d’innovations amusantes) invente l’injection colonique d’un liquide par voie rectale avec une seringue à piston pour que naisse le clystère.

En avoir sous les bigoudis [ân- avwar su lé biɡudi]

Fig. A. Chrysale, Acte II, scène 7.

[ân- avwar su lé biɡudi] (loc. capill. COIFF.)
Il n’est pas bien honnête, et pour beaucoup de causes,
Qu’une femme étudie et sache tant de choses,
faisant – mauvaise – foi depuis 1672 et la tirade de Chrysale (in Les femmes savantes, Acte II, scène 7), il est logique que le langage suranné ait repris un peu de cet esprit pour souligner celui des femmes.

Se frotter le cul au panicaut [se fròté le ky o paniko]

Fig. A. Rabelais délivrant une ordonnance. Gustave Doré, 1854.

[se fròté le ky o paniko] (loc. verb. ALANGU.)
Vrai moyen d’avoir au cul passion, selon le bon docteur Rabelais, se frotter le cul au panicaut n’est pas restée dans la langue comme une recette aphrodisiaque réputée.

Cracher sa Valda [kraSé sa valda]

Fig. A. Bougon crachant sa Valda. ©The White House.

[kraSé sa valda] (loc. verb. PHARMA.)
1904. Cracher sa Valda date du début du XXᵉ siècle, nous sommes formels. L’expression est d’autant plus aisée à dater que l’on connaît tout de l’invention de Henri-Edmond Canonne¹, pharmacien du 49 rue de Réaumur, Paris. Sa date et sa composition.

En Papagosse (où les chiens chient de la poix) [â papaɡòs]

Fig. A. Évocation de la Papagosse sur une carte avec un dragon à tête de chien. Musée de la Marine, Paris.

[â papaɡòs] (n. com. GÉO.)
Terra incognita. Hic sunt dracones¹ si l’on en croit les cartographes des premières années surannées.

Contrées du cœur de la lointaine Afrique, antipodes exotiques où les hommes se nourrissent de chair humaine, îles aux fruits aphrodisiaques et aux femmes lascives…