Catégorie : Faits divers

Opiner du chef [ɔpine dy ʃɛf]

Fig. A. Mais oui…

[ɔpine dy ʃɛf] (verb. 1er gr. OUI-OUI)
Pour toute surannée qu’elle soit, cette expression contient la dose maximale autorisée de sur-interprétation libidineuse qui la rend dangereuse à usiter. C’est ce qui a dû la flinguer. Je veux ici solennellement lui rendre hommage.

Papier carbone [papje kaʁbɔn]

Fig. A. Musée de la maison poulaga.

[papje kaʁbɔn] (n. masc. POLIC.)
Punaise, le papier carbone, qui en utilise encore ? Peut-être en trouverait-on une vieille boîte dans un bureau du Quai des Orfèvres mais c’est un lieu que je fréquente très peu. Le papier carbone

Les plus jeunes n’imaginent pas ce à quoi ils ont échappé. Avec quelle dextérité il fallait se saisir ce cette feuille volante et volage, la glisser subrepticement entre deux de ses congénères encore blanches et vierges, coincer le tout au carré puis introduire le savant assemblage au milieu de rouleaux récalcitrants !

Je vous le dis, la photocopieuse a tué le savoir-faire d’une génération de secrétaires ou de préposés aux procès-verbaux. Qui du coup on les mains propres et le temps pour se faire les ongles. On y a gagné.

Lucifuge Rofocale [lysifyʒ _ʁɔfɔkal_]

Fig. T. Terrifiants personnages de Jérôme Bosch.

Fig. T. Terrifiants personnages de Jérôme Bosch. Cauchemars privés.

[lysifyʒ _ʁɔfɔkal_] (n. prop. CAUCHEM.)
Ce type vraisemblablement peu fréquentable est en quelque sorte le premier ministre des enfers. On le nomme le Grand Commodore des Sept Péchés Capitaux, Prince de la Gourmandise, Duc de la Luxure, Marquis de l’Envie, Comte de la Paresse, Vicomte de l’Orgueil, Baron de l’Avarice et Chevalier de la colère. En un mot comme en cent, si vous le croisez c’est que vous avez dû commettre une boulette. S’il m’est suranné c’est que je l’ai découvert dans une toile de Jérôme Bosch alors que j’étais encore un gamin et qu’il a hanté mes cauchemars les plus fertiles. Je vous l’accorde on est dans le suranné intime.

Cagnard [kaɲaʁ]

Fig. A. Hostile cagnard. Archives perso.

[kaɲaʁ] (n. masc. SOL.)
Quand le daron annonçait qu’il y avait du cagnard on devait passer au plan chapeau-crème solaire. C’était un code d’alerte de niveau 2. En tout cas pour ma mère. On sentait bien que le soudain abandon du terme soleil cachait une gradation dont on ne maîtrisait pas bien l’échelle. Le cagnard était sentencieux et il fallait agir, s’en protéger. Cagnard m’est resté comme un impératif.

Latécoère [_latekɔɛʁ_]

Fig. A. Premier plan de Latécoère.

[_latekɔɛʁ_] (avia. HAU.)
Qu’on ne se méprenne pas, je ne suis jamais monté dans un Latécoère, faut pas exagérer. Mais son ton aéropostale me renvoie à St-Ex, aux déserts d’Afrique, aux traversées transatlantiques, aux cieux d’orages. Henry Salvador l’avait aussi utilisé et pas que pour la rime et j’entends encore sa voix traînante nous chanter qu’il voudrait bien en revoir un. Moi aussi.

Loquedu [lɔkdy]

Fig. A. Exemple de loquedu.

[lɔkdy] (insul. *****)

Loquedu est dans mon Panthéon du mépris. Je trouve que cette insulte recèle une violence inouïe sous ses airs de ne pas y toucher. Pour peu qu’elle ne soit pas entendue (on est si loin du bâ***d ou de l’enc**é moderne !) à sa juste valeur elle n’en aura que plus de force d’écrasement. Qu’on se le dise, loquedu est plus que moins que rien.

Gargote [ɡaʁɡɔt]

Fig. A. Gargote espagnole.

[ɡaʁɡɔt] (n. fém. SECRE.)
J’aime bien aller manger un truc dans une gargote de temps en temps. Un pot-au-feu des familles, une spécialité locale improbable. On doit tous avoir l’adresse d’une ou deux gargotes secrètes pour briller auprès des cousins de province ou d’une jolie blonde à séduire ; c’est vital.

Avertisseur sonore [avɛʁtisœʁ sɔnɔʁ]

Fig. A. Fabbrica Italiana Automobili Torino.

[avɛʁtisœʁ sɔnɔʁ] (cod. rout. ARHEU.)
Avertisseur sonore fleure bon le Code Rousseau et le panneau signalétique du fin fond de la campagne.  Evidemment klaxon ça fait plus moderne ; mais avertisseur ça sonne doux, tendre, d’un temps où l’utiliser n’était pas encore une forme d’insulte urbaine. C’est pour ça que je l’aime.

Pieds nickelés [pje nikle]

Fig. A. ©Louis Forton.

[pje nikle] (bra. cass. BD)
Les aventures dessinées des Pieds nickelés étaient à disposition dans les toilettes. J’y ai passé quelques heures à tenter d’en comprendre les subtilités qui m’échappaient vu mon jeune âge. Mais ça avait comme un petit air d’interdit ou de connivence avec les grands. Je sentais bien qu’il se tramait un truc avec ces trois hurluberlus. Je n’ai compris l’expression désignant de piètres brigands que beaucoup plus tard.

Crayon de bois [kʁɛjɔ̃ də bwa]

Fig. B. Crayon de bois non grignoté. Collec. privée.

[kʁɛjɔ̃ də bwa]
J’ai fait la communale. Et on avait des crayons de bois. Ou des crayons à papier, c’est selon. J’en ai usé des dizaines, mangé à peu près autant. J’ai encore le goût dans la bouche. J’admirais plus que tout ceux qui les conservaient jusqu’au bout, proprement taillés. Jamais réussi à y parvenir.