Défleurir la picouse [déflërir la pikuz]

Fig. A. Qui défleurira la picouse sera fessé. Code des campagnes, art. 127-2.

[déflërir la pikuz] (loc. verb. BONNET.)
Petits coquins de citadins ! Le saviez-vous qu’en dérobant ces draps blancs qui séchaient dans les champs, en cet été si chaud dont vous passiez une partie à la campagne, le saviez-vous, donc, que vous veniez de défleurir la picouse ?

Smiley [smilɛ]

Fig. A. Souriez, vous êtes filmés.

[smilɛ] (marq. dép. SOURI.)
Toi le djeuns’ qui pense avoir inventé le sourire avec le double point suivi d’une parenthèse fermante (voire deux en cas de gros fou-rire – méga LOL ;)), tu risques de tomber de ton fatboy® en lisant ce qui suit. On reste calme et on boit frais car cette définition d’une figure délicieusement surannée pourrait s’avérer ravageuse.

Faire de la perruque [fèr de la péryk]

Fig. A. Fiers Gaulois refusant qu’on touche à leurs cheveux.

[fèr de la péryk] (loc. chevel. CAPILL.)
Depuis nos ancêtres les Gaulois dont les tresses faisaient la force, la question capillaire obnubile chaque acteur de la comédie humaine quotidienne : punk travaillant sa crête au sucre, militaire bien dégagé derrière les oreilles, footballeur à mulet tressautant, skin belliqueux au crâne rasé, minet à la mèche dégradée, et moult autres formes de revendication ou d’appartenance à un groupe.

Tapitouf [tapituf]

Fig. A. La Dame à la licorne, le goût. Réalisation pré-Tapitouf.

[tapituf] (marq. dép. TAP.)
Exercice exacerbé du bon goût personnel, le phénomène du faites-le-vous-même (do-it-yourself pour les ceusses qui jactent le marketing) prend un nouvel essor en plein milieu des années surannées d’une France de la tapisserie et du point de croix.

Avoir l’abat-jour au ras de l’ampoule [avwar labatZur o ra de lâpul]

Fig. A. Abat-jour au ras de l’ampoule.

[avwar labatZur o ra de lâpul] (loc. verb. LUX.)
Protéger les yeux de l’éblouissement : telle est la fonction première de l’abat-jour; la secondaire étant l’apport d’une preuve de bon goût et d’un indéniable sens de la décoration d’intérieur qui resteront cependant une autre histoire en ces lignes. Demeurons donc primaires et attachons-nous à cet accessoire qui préserve la vue d’une lumière trop intense qui pourrait lui causer des dommages.