Olivier Genevois

Enfant sauvage capturé dans les bois par les hommes vers l’âge de 3 ans, je ne parlais alors que le latin comme les loups qui m’avaient nourri. Confié à des moines Shaolin qui m’enseignèrent l’art ancestral du kung-fu 少林功夫, revendu à un laboratoire pour des expérimentations militaires, j’ai ensuite développé d’étranges capacités qui me permettent de me mouvoir dans tous les univers, du bistrot de province (Au père tranquille, le Penalty, Vaut mieux être ici qu’en face, Balto, etc.) au cocktail ampoulé (inauguration, vernissage, avant-première, bal des débutantes…) et surtout d’y parler le langage adéquat. Ce super-pouvoir m’a doté des terribles mots surannés capables de terrasser des dragons, d’escalader des montagnes, de courir des centaines de kilomètres, de braver des animaux sauvages, de faire se lever des foules entières. Des tas de trucs pour faire le malin mais rien pour séduire les femmes.

L’herbe à la reine [èrb a la rèn]

Fig. A. Interdiction de la pipe.

[èrb a la rèn] (n. anc. TABA.)
Christophe Colomb ne disait jamais non à une petite pipe.

Les historiens sont formels, il était comme ça tonton Cristóbal, toujours partant pour s’en bourrer une depuis qu’il avait rapporté des Amériques cette grande feuille magique que les autochtones aimaient consommer en fumant. Ça lui donnait l’air d’un vieux loup de mer, penché au bastingage de la Pinta ou de la Niña, le regard cherchant la terre natale, là-bas vers le levant. Mais ceci est une autre histoire.

Chute à l’arrière [Syt a larjèːr]

Fig. A. Forçat de la route. Musée du Tour de France.

[Syt a larjèːr] (exclam. TOUR.)
Il est des expressions désuètes à cycle. Non qu’elles concernent le cyclisme mais plutôt vivent-elles selon un cycle de résurgence et de disparition. Cela dit elles peuvent concerner le cyclisme. Ce qui est d’ailleurs le cas de celle que nous sortons de sa naphtaline en ces lignes.

Avoir les bonbons qui collent au papier [avwar lé bôbô ki kòl o papjé]

Fig. A. Napoléon Bonaparte et son fameux geste des bonbons qui collent au papier. Musée d’Ajaccio.

[avwar lé bôbô ki kòl o papjé] (loc. verb. HARIB.)
Si les premiers bonbons datent du XIIᵉ siècle et du retour des Croisés avec la canne à sucre à défaut de Graal, il faudra attendre le XIXᵉ siècle et la mise au point de l’extraction industrielle du sucre de betterave en 1811 par Benjamin Delessert et Jean-Baptiste Quéruel pour lancer véritablement l’histoire de la friandise sucrée.

Vidéo club [vidéo klëːb]

Fig. K. Jaquette de la cassette de « La planète des singes karatékas III, la vengeance du ninja ». Import direct HK.

[vidéo klëːb] (n. com. K7)
Parmi les lieux les plus fréquentés un samedi soir des années surannées, on compte bien entendu le Macumba et son show-laser-trois-pistes-de-danse-trois-ambiances-entrée-gratuite-pour-les-filles-jusqu’à-minuit, encore faut-il pour s’y rendre posséder une prédisposition qu’on ne trouve que chez le djeuns’ à survivre en atmosphère mêlant allègrement fumée de cigarette, sueur et Sintony. Et puis des fois le Macumba ça craint, mais ceci est une autre histoire.

Copurchic [kòpyrSik]

Fig. A. Albert Millaud, inventeur du copurchic. BNF.

[kòpyrSik] (adj. subs. masc. ÉLÉG.)
On aura tout vu ! Un néologisme qui devient suranné. Enfin un néologisme pas très nouveau vu d’aujourd’hui puisqu’il date du XIXᵉ siècle, d’où son accession aisée au monde suranné. Mais un néologisme tout de même puisqu’il fut conçu sur-mesure. Vous suivez ?

Écorcher le renard [ékòrSé le renar]

Fig. A. Un renard parmi cent mille renards.

[ékòrSé le renar] (loc. verb. BEUÂÂÂ.)
La langue surannée est parfois sombre et cruelle. Somme toute bien consciente de son côté obscur, c’est aussi pour cela qu’elle se terre au fond des livres anciens et se tient à distance du phrasé des modernes. Cette définition est donc à la fois sale et méchante, vous voici prévenus.

L’œuf colonial [lëf kòlònjal]

Fig. A.

[lëf kòlònjal] (n. masc. COLO.)
Une France ô combien surannée étendit un jour son empire colonial sur tous les continents.

De la Louisiane à Haïti, de la Guinée à la Grande Île, de l’Indochine à Pondichéry, on croisait des colons chapeautés œuvrant à servir la mère Nation sans oublier, pour la plupart, leur bien-être personnel.

Rhabiller le gamin [rabijé le ɡamê]

Fig. A. Un gamin à rhabiller. Archives du Balto.

[rabijé le ɡamê] (loc. verb. BALTO.)
Le suranné aime les bistrots, les troquets, les bouges, les estaminets. Il s’y sent comme un poisson dans l’eau bien que l’eau ne soit pas la boisson la plus consommée au comptoir, mais ceci est une toute autre histoire (cela dit, sachez apprécier et consommer avec modération).