Olivier Genevois

Enfant sauvage capturé dans les bois par les hommes vers l’âge de 3 ans, je ne parlais alors que le latin comme les loups qui m’avaient nourri. Confié à des moines Shaolin qui m’enseignèrent l’art ancestral du kung-fu 少林功夫, revendu à un laboratoire pour des expérimentations militaires, j’ai ensuite développé d’étranges capacités qui me permettent de me mouvoir dans tous les univers, du bistrot de province (Au père tranquille, le Penalty, Vaut mieux être ici qu’en face, Balto, etc.) au cocktail ampoulé (inauguration, vernissage, avant-première, bal des débutantes…) et surtout d’y parler le langage adéquat. Ce super-pouvoir m’a doté des terribles mots surannés capables de terrasser des dragons, d’escalader des montagnes, de courir des centaines de kilomètres, de braver des animaux sauvages, de faire se lever des foules entières. Des tas de trucs pour faire le malin mais rien pour séduire les femmes.

Il faut marier Justine [il fo marjé Zystin]

Fig. A. Théâtre des Variétés, le public impatient.

[il fo marjé Zystin] (impér. THÉÂ.)
Au théâtre des Variétés ce soir, représentée pour la première fois en ce 29 novembre 1824, Thibaut et Justine, ou le contrat sur le grand chemin, comédie-anecdotique en un acte, mêlée de couplets. Selon les critiques une pièce enjouée, plaisante, mettant en scène Thibaut, charron et aubergiste, Justine, jeune orpheline, Rémi, roulier, Félicité, maîtresse couturière, Polotosky, bottier parisien, Gervais, petit paysan au service de Thibault, et Chipart, notaire.

Attendre l’omnibus [atâdre lòmnibys]

Fig. A. Omnibus de 7h32. Musée RATP.

[atâdre lòmnibys] (loc. verb. ALCOO.)
Omnes, omnes, omnes, omnium, omnibus, omnibus. Facile, vous vous en souveniez. La deuxième classe des adjectifs dont le génitif pluriel fini en ium. La classe de latin, les déclinaisons à apprendre par cœur, la petite blonde au premier rang… mais ceci est une autre histoire.

Walkman [walkmɑ̃]

Fig. A. Ancêtre d’Akio Morita marchant avec son stock de 78 tours porté par deux serviteurs. Musée Sony.

[walkmɑ̃] (marq. dép. REALIT.)
田 昭夫. Akio Morita, pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue du pays du soleil levant, peu nombreux parmi vous mais on ne sait jamais.

Akio Morita qui, oserons-nous le rappeler, fut un physicien japonais et surtout le fondateur de Sony. Akio Morita qui inventa (comme le veut la légende industrielle) l’un des plus forts symboles de cette jeunesse sophiemarcienne¹ à pull grosse maille et écharpe façon baroud achetée à Clignancourt : un appareil à écouter de la musique pour l’homme qui marche.

En cachette de Poincaré [â kaSèt de pwêkaré]

Fig. A. Templier à Guernsey tentant d’éviter l’impôt. Musée de Bercy.

[â kaSèt de pwêkaré] (loc. nom. IMPÔ.)
Deux illustres personnages de l’époque surannée se disputent à leur corps défendant la paternité de l’expression qui va nous occuper grandement dans quelques paragraphes. Aussi cette définition va-t-elle demander un peu de précision sur le pédigré des bonshommes car selon qu’elle implique l’un ou l’autre son sens pourrait changer.

Avoir un Polichinelle dans le tiroir [avwar ê pòliSinèl dâ le tirwar]

Fig. A. Pan ! Qui est-ce qu’est là ? C’est Polichinelle mam’zelle. Pan ! Qui est-ce qu’est là ? C’est Polichinelle que v’là !

[avwar ê pòliSinèl dâ le tirwar] (syn. gross. COMMED.)
L‘imagerie surannée est parfois usitée à des fins de codification, tous les publics, et notamment ceux dotés des plus jeunes oreilles, n’ayant pas entière légitimité à accéder à l’information en ces temps ante-wikipédesques où l’enfant ne prend la parole que quand on la lui donne.

Toucher sa bille [tuSé sa bij]

Fig. A. Dans la cour de récré. École Jean Macé.

[tuSé sa bij] (loc. verb. RÉCRÉ.)
Selon que l’on touche ou que l’on est pris, tout change par le fait d’un seul verbe pour le suranné qui se respecte.

De respect, précisément, il ne vous en sera pas donné beaucoup si on vous prend pour une bille car ce n’est pas d’une petite boule de verre dont il sera alors question mais de votre tête… que l’on considérera d’ahuri, propre à valoir la moquerie. Il suffira cependant à cette même bille de rouler quelque peu pour que cette fois elle fasse la preuve de toute votre habileté et de vos compétences dans n’importe quel domaine.

Ne pas valoir tripette [ne pa valwar tripèt]

Fig. A. Guillaume le Conquérant s’apprêtant à manger des tripes à la mode de Caen.

[ne pa valwar tripèt] (loc. verb. PHILO.)

L‘homme est la mesure de toutes choses, nous enseigna Protagoras, maître sophiste, au Vᵉ siècle avant JC. 

Il n’est guère nécessaire de pousser loin l’étude pour imaginer que l’expression que nous allons déguster n’est pas issue de sa pensée : si elle donne la mesure, elle aussi, elle le fait avec la panse, le feuillet, le bonnet et la caillette, soit les quatre parties de l’estomac d’un ruminant, et avec un pied de bœuf en sus.